mardi 25 juin 2024
AccueilDisparitionsLa patrie de Marseille pleure son plus grand bienfaiteur

La patrie de Marseille pleure son plus grand bienfaiteur

Des funérailles émouvantes pour rendre hommage à Jean-Claude Gaudin, figure de la droite française

C’est à la cathédrale de La Major que des centaines de Marseillais et de personnalités ont assisté aux obsèques de l’ancien maire Jean-Claude Gaudin, jeudi 23 mai. La messe, qui s’est déroulée devant 1 500 personnes, a duré plus de deux heures et a réuni des personnalités telles que Brigitte Macron, Nicolas Sarkozy et le prince Albert II de Monaco. Au cours de la cérémonie, les intervenants ont dressé le portrait d’un homme aux origines modestes, un « redoutable débatteur » et « l’un des derniers grands dinosaures de la vie politique ».

L’église face à la mer a accueilli des hommages poignants pour cet homme qui avait Marseille dans le cœur. Son successeur, Benoît Payan, a souligné la complexité et la passion de Jean-Claude Gaudin pour la ville, malgré ses imperfections. Le directeur de cabinet du président de la République, Patrice Faure, a mis en avant le dévouement de Gaudin envers Marseille, soulignant qu’il n’avait « d’autre famille que Marseille, et pas de vie en dehors de la politique ».

Les obsèques de Jean-Claude Gaudin ont été marquées par des moments chargés d’émotion, rappelant l’engagement sans faille de cet homme politique pour sa ville. Le cortège funéraire a parcouru les rues de Marseille, passant devant des lieux symboliques de la vie de Jean-Claude Gaudin. L’ancien maire restera une figure marquante de la politique française, laissant derrière lui un héritage complexe et contrasté.

Mots-clés: Jean-Claude Gaudin, obsèques, hommage, politique, Marseille

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE