mercredi 26 juin 2024
AccueilÉconomieUsagers de la ligne Paris-Toulouse en colère : état et SNCF ignorent...

Usagers de la ligne Paris-Toulouse en colère : état et SNCF ignorent leurs plaintes

La ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse en détresse

La situation sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT) est alarmante. Les travaux entamés et l’acquisition de nouveaux trains ne suffisent pas pour améliorer la situation. Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, a pourtant rassuré les acteurs économiques et les usagers lors d’une grande réunion à Limoges en affirmant que « ce n’est plus très loin ! On y est presque ». Le réaménagement des rails et des infrastructures, la modernisation des gares et l’achat de nouveaux trains doivent être finis fin 2026 pour un investissement total de 2,5 milliards d’euros.

Malheureusement, les travaux engendrent des perturbations dans la circulation de trains déjà fragilisée par des incidents tels que des avaries, des rencontres avec des sangliers, des canicules ou encore du givre. Les voyageurs sont exaspérés.

Les retards récurrents, les annulations intempestives, l’allongement des durées de parcours, les arrêts supprimés et le manque de communication de la SNCF ont entraîné des plaintes de plusieurs acteurs locaux et usagers. « Aujourd’hui, il n’est plus possible de convenir d’un rendez-vous raisonnable à Paris sans avoir la crainte d’un retard ou d’une annulation », a regretté le président de la chambre de commerce et d’industrie de Limoges, Pierre Massy. La situation est inquiétante pour l’attractivité des entreprises et les territoires.

Les élus et les représentants de régions occitanes se plaignent notamment d’un « grand déclassement » que vivent leurs départements. Les maires, députés, sénateurs, responsables économiques et usagers ont récemment exprimé leur désespoir face à la dégradation de la ligne.

La SNCF est consciente de la situation et affirme travailler sur une « charte qualité » pour améliorer les services, l’information des voyageurs et la surveillance du calendrier des travaux, entre autres. Le ministre délégué aux transports, Clément Beaune, est venu en train à Limoges pour animer la réunion et écouter les doléances. Il a affirmé que le POLT rénové sera un avant-goût du plan de reconquête du rail de 100 milliards d’euros annoncé le 24 février par la première ministre Elisabeth Borne.

En résumé, la situation sur la ligne POLT est critique et les travaux en cours perturbent encore plus la circulation de trains déjà fragilisée par des incidents. Les acteurs locaux et les usagers prient pour une résolution rapide du problème.

Mots-Clés: SNCF, travaux, retards, usagers, élus.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE