vendredi 1 mars 2024

Tesla en Suède : Grève générale menace l’avenir du pays !



La grève chez Tesla secoue la Suède

La grève a débuté le 27 octobre dans les sept concessions de la marque Tesla en Suède, et depuis, elle a pris de l’ampleur avec la participation des garagistes, des dockers, des électriciens, des facteurs et des agents d’entretien. Cette mobilisation sans précédent inquiète les syndicalistes suédois, qui voient dans cette situation un enjeu majeur pour l’avenir du modèle suédois. En effet, Elon Musk, le PDG de Tesla, refuse de signer les accords collectifs en vigueur dans le royaume, et cette position de fermeté est partagée par d’autres entreprises suédoises, telles que Spotify et Klarna.

Marie Nilsson, la patronne d’IF Metall, a déclaré : «Nous allons faire en sorte que ce soit aussi difficile que possible pour Tesla de continuer à tourner.» Cette détermination des syndicats est motivée par la volonté de faire pression sur les entreprises pour qu’elles cèdent aux revendications des travailleurs. Mme Nilsson ajoute : «Nous sommes désolés pour les propriétaires des voitures de la marque, qui ne pourront pas les faire réparer [ils sont environ 50 000 en Suède]. Mais il faut que le conflit ait un impact pour que notre interlocuteur comprenne.»

Refus de signature des accords collectifs

Les représentants de Tesla en Suède ont réitéré leur refus de se soumettre aux exigences du syndicat lors du dernier face-à-face le 6 novembre. Ce refus est perçu comme une volonté de l’entreprise de vouloir décider seule et de façon unilatérale des conditions de travail, mettant ainsi en péril la protection des salariés à l’avenir. En Suède, le marché du travail est régi par des accords de branche négociés par les partenaires sociaux, et bien que ces accords ne soient pas obligatoires, ils couvrent environ 90 % des salariés, syndiqués à 70 %.

Gabriella Lavecchia, présidente du syndicat des employés des services et des communications Seko, met en avant les avantages de ce modèle en soulignant qu’il a permis une hausse des salaires réels tout en favorisant la prospérité des entreprises. La grève chez Tesla met en lumière les tensions persistantes entre les entreprises et les syndicats en Suède, et son dénouement aura des répercussions importantes sur le modèle social suédois.

Mots-clés:

Grève, Tesla, Suède, Elon Musk, syndicat, accord collectif, marché du travail, protection des salariés, modèle social


articles similaires

Articles Récents