mercredi 29 mai 2024
AccueilÉconomieDenis Kessler: Nouveau directeur général chez Scor, le réassureur

Denis Kessler: Nouveau directeur général chez Scor, le réassureur

Le monde de l’assurance est connu pour éviter les surprises, mais Scor, le spécialiste français de la réassurance, semble y prendre goût : jeudi 26 janvier, il a annoncé le départ de son directeur général, Laurent Rousseau, en poste depuis à peine plus de dix-huit mois. Son remplaçant, Thierry Léger, un Franco-Suisse de 56 ans et jusqu’à présent directeur de la souscription de Swiss Re, prendra ses fonctions le 1er mai, François de Varenne, membre du comité exécutif, assurant l’intérim.

La nomination de Laurent Rousseau en juin 2021 avait pris de court les observateurs : il avait été choisi alors que le poste était promis depuis six mois à Benoît Ribadeau-Dumas, ex-directeur de cabinet d’Edouard Philippe à Matignon, censé succéder à Denis Kessler, PDG depuis 2002. Ce dernier avait choisi d’avancer cette scission pour des raisons personnelles.

Selon Denis Kessler, Thierry Léger est « un réassureur confirmé, expérimenté, maîtrisant parfaitement aussi bien la réassurance-vie que la réassurance non-vie ». Il devra élaborer un nouveau plan stratégique « engageant et ambitieux » qu’il présentera lors de la prochaine assemblée générale, en mai. Le but étant de « permettre à Scor de conforter sa place dans le tout premier cercle des réassureurs mondiaux ».

Cette tâche s’annonce difficile : Scor a enregistré 509 millions d’euros de pertes sur les neuf premiers mois de 2022 et ses notes de solidité financière ont été abaissées par S&P et Fitch, deux des principales agences de notation financière, pour une rentabilité décevante. Le groupe a reconnu en novembre avoir « traversé une période difficile, marquée par une pandémie historique, une succession de catastrophes naturelles majeures et des niveaux de taux d’intérêt très faibles ».

Le remplacement de Laurent Rousseau par Thierry Léger intervient moins de deux semaines avant la présentation des résultats de la campagne annuelle de renouvellement des traités de réassurance. Selon plusieurs acteurs du secteur, celle-ci s’est déroulée dans un contexte globalement favorable aux réassureurs, avec des hausses des primes dépassant souvent 20 %.

Mots-Clés: Scor, Laurent Rousseau, Thierry Léger, Denis Kessler, Benoît Ribadeau-Dumas, François de Varenne, S&P, Fitch, France, Suisse.

articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

aujourd'hui
POPULAIRE