jeudi 13 juin 2024
AccueilÉconomieDéferlante économique mondiale en 2023 : Inflation incontrôlable, croissance fragile et crise...

Déferlante économique mondiale en 2023 : Inflation incontrôlable, croissance fragile et crise financière imminente!

La croissance mondiale s’accélère doucement, mais elle demeure freinée par une inflation persistante. Selon les prévisions actualisées du Fonds monétaire international (FMI) publiées le mardi 25 juillet, le taux de croissance pour l’année 2023 devrait atteindre 3%, contre 3,5% en 2022. Il convient de noter qu’en avril dernier, le FMI tablait sur une croissance de 2,8%. Cette performance reste cependant en deçà de la moyenne annuelle de 3,8% enregistrée entre 2000 et 2019.

Parmi les développements positifs des derniers mois, l’institution basée à Washington met en avant la déclaration faite par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en mai, selon laquelle la pandémie de Covid-19 ne représente plus une « urgence sanitaire mondiale ». De plus, le rétablissement des chaînes logistiques a permis un retour à la normale des prix du fret maritime. Enfin, les craintes d’une tempête financière suite aux faillites de banques américaines telles que Silicon Valley Bank et First Republic se sont dissipées.

Cependant, l’économie mondiale doit faire face à un vent contraire, à savoir l’inflation. Si l’on exclut les secteurs de l’alimentation et de l’énergie, cette dernière ralentit moins rapidement que prévu en avril, notamment dans les pays développés où elle connaît une hausse pour 2023 et 2024. Cette inflation dite « sous-jacente » ne devrait même pas décélérer en 2023 dans la moitié des pays du monde. Plusieurs raisons sont invoquées par le FMI, notamment les « profits élevés des entreprises », les « tensions sur le marché du travail alimentant une hausse des salaires » et la « dépréciation des taux de change » dans certains pays.

La décélération de l’inflation mondiale s’explique essentiellement par la baisse des prix de l’énergie, qui sont passés de 8,7% à 6,8% entre 2022 et 2023. En effet, les cours ont chuté après que l’Europe ait rempli ses réserves de gaz cet hiver, tandis que la Chine connaît une croissance morose depuis le début de l’année. Ces facteurs ont eu un impact bien plus important sur la baisse des prix que les hausses des taux d’intérêt directeurs.

Le FMI souligne que « la priorité, dans la plupart des économies, consiste à poursuivre la désinflation tout en assurant la stabilité financière ». En d’autres termes, les banques centrales doivent continuer à restaurer la stabilité des prix tout en surveillant les risques de crise financière. En effet, la menace demeure présente, comme le rappelle le FMI, étant donné que « les turbulences du secteur financier pourraient reprendre lorsque les marchés devront s’ajuster à la poursuite de la politique de resserrement monétaire des banques centrales ».

Mots-clés: croissance mondiale, inflation, Fonds monétaire international, prévisions, pandémie de Covid-19, chaînes logistiques, prix du fret maritime, faillites bancaires, économie mondiale, dépréciation des taux de change, énergie, décélération de l’inflation, désinflation, stabilité financière, banques centrales, politique de resserrement monétaire.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE