mardi 25 juin 2024
AccueilPolitiqueRéforme constitutionnelle en Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron s'engage à offrir un cadre...

Réforme constitutionnelle en Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron s’engage à offrir un cadre juridique!

La visite du président Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie, le mardi 25 juillet, a confirmé les enjeux délicats liés au statut définitif de l’archipel. Le chef de l’Etat est venu accélérer un consensus politique en vue de l’autodétermination programmée de la Nouvelle-Calédonie et il a promis de fournir un cadre juridique en cas d’accord entre les loyalistes et les indépendantistes. Pour cela, il prévoit un changement de la Constitution, mais uniquement pour la Nouvelle-Calédonie. Il a affirmé que la présidente de l’Assemblée nationale et le président du Sénat partagent cette volonté. Cependant, le consensus nécessaire semble être difficile à atteindre.

Au cours de la journée, différentes manifestations ont eu lieu à Nouméa. Les loyalistes ont organisé un « bain de foule » en présence du président, tandis que les indépendantistes ont organisé de petites manifestations en ville. Le principal parti indépendantiste, l’Union calédonienne, a même menacé de ne pas se rendre à la réunion politique prévue avec Emmanuel Macron. Malgré ces tensions, le président reste déterminé et entend maintenir la paix acquise depuis la fin de la guerre civile et les accords de Matignon en 1988. Il souhaite également consolider le respect envers la communauté Kanak et travailler sur la confiance. Il reconnaît que l’Etat et la parole publique sont remis en question en Nouvelle-Calédonie.

Lors de sa visite, Emmanuel Macron s’est rendu au Sénat coutumier où la coutume kanak de l’accueil a été respectée. Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, a joué le rôle de porte-parole du président lors de cette cérémonie. Le chef de l’Etat encourage tout le monde à bâtir l’avenir, malgré les tensions politiques qui agitent le territoire.

En conclusion, la visite d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie illustre les défis complexes auxquels est confrontée l’archipel pour parvenir à un consensus politique sur son statut définitif. Le président est déterminé à maintenir la paix, à consolider le respect envers la communauté Kanak et à travailler sur la confiance envers l’Etat. Il reste néanmoins difficile de savoir si un accord pourra être trouvé entre les différents acteurs impliqués.

Mots-clés: Emmanuel Macron, Nouvelle-Calédonie, consensus politique, statut définitif, autodétermination, Constitution, loyalistes, indépendantistes, Union calédonienne, manifestations, paix, accords de Matignon, communauté Kanak, confiance, tension politique, futur.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE