vendredi 1 mars 2024

Découplage économique avec la Chine : une illusion impossible selon le ministre français de l’économie !

Le ministre français de l’économie Bruno Le Maire s’est récemment exprimé lors d’une conférence de presse à l’ambassade de France à Pékin. Il était accompagné du vice-premier ministre chinois He Lifeng à l’issue d’un Dialogue économique et financier de haut niveau entre la Chine et la France. Au cours de cette conférence, le ministre a abordé la question du découplage économique entre les États-Unis, l’Europe et la Chine.

Bruno Le Maire a affirmé que la France était totalement opposée à cette idée de découplage et qu’elle était une illusion. Selon lui, il est impossible de couper tous les liens économiques entre l’Amérique, l’Europe et la Chine. Cependant, il a défendu l’ambition de la France d’acquérir une plus grande indépendance économique dans certains secteurs spécifiques.

Le ministre a souligné que la réduction des risques ne signifie pas que la Chine constitue un danger, mais plutôt que la France souhaite être plus indépendante et éviter d’être trop dépendante de certains composants spécifiques, comme cela a été le cas lors de la crise du Covid-19.

Les propos de Bruno Le Maire interviennent à un moment où plusieurs pays occidentaux souhaitent réduire leur dépendance économique à l’égard de la Chine. C’est notamment le cas de l’Allemagne, dont la Chine est le premier partenaire commercial et représente un marché vital pour son secteur automobile. Les États-Unis envisagent également cette possibilité.

Cependant, la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen avait déjà estimé qu’un découplage économique entre les États-Unis et la Chine était pratiquement impossible, compte tenu de leur poids dans l’économie mondiale. De son côté, le Premier ministre chinois Li Qiang a qualifié cette proposition de fausse, soulignant que dans un monde aux économies entremêlées, le découplage est une illusion.

Dans le cadre de sa visite en Chine, Bruno Le Maire se rendra également à Shenzhen, surnommée la « Silicon Valley chinoise ». Il y rencontrera des investisseurs chinois et des dirigeants d’entreprises, dont celui du constructeur automobile chinois BYD, qui envisage d’ouvrir une usine de véhicules électriques en Europe.

Mots-clés: Bruno Le Maire, Chine, découplage économique, indépendance économique, crise du Covid-19, Allemagne, États-Unis, Silicon Valley chinoise.

Sources:
– Le Monde
– AP News

articles similaires

Articles Récents