vendredi 1 mars 2024

Interdiction de déplacement des supporters bordelais confirmée : une décision hallucinante !

Le Conseil d’État a confirmé l’interdiction de déplacement des supporteurs des Girondins de Bordeaux pour le match de Ligue 2 contre le Paris FC. Cette décision a été prise malgré le recours déposé par l’Association nationale des supporteurs, qui affirmait que cela allait à l’encontre de la liberté d’aller et venir, de la liberté d’association, de la liberté de réunion et de la liberté d’expression des supporteurs visiteurs. L’interdiction concerne les déplacements individuels et collectifs entre les communes du département de la Gironde et les communes de la région d’Île-de-France.

Cette décision trouve sa justification dans les risques de troubles à l’ordre public, avec des incidents déjà survenus lors de déplacements de supporteurs bordelais par le passé. De plus, les relations entre supporteurs des deux équipes sont tendues depuis qu’elles évoluent toutes deux en Ligue 2, et un antagonisme historique existe entre les supporteurs girondins et ceux du Paris Saint-Germain. Les autorités craignent que les supporteurs parisiens ne profitent de cette occasion pour en découdre avec leurs homologues bordelais.

Il est également mentionné que les forces de l’ordre sont mobilisées pour lutter contre la menace terroriste et qu’elles sont déjà fortement sollicitées pour sécuriser plusieurs manifestations le jour de la rencontre. Dans une réaction à cette décision, le groupe de supporteurs des Girondins de Bordeaux exprime son mécontentement face à l’image renvoyée par le Conseil d’État, qui considère les supporteurs bordelais comme un danger en déplacement et les supporteurs du Paris FC comme violents à domicile.

Concernant le Paris FC, le club a mis en place la gratuité de sa billetterie pour les matchs de Ligue 2 depuis le mois de novembre. Cependant, il est nécessaire de réserver ces places gratuites au préalable sur le site internet du club.

Mots-clés: supporteurs, Girondins de Bordeaux, Paris FC, Ligue 2, Conseil d’État, interdiction de déplacement, liberté d’aller et venir, liberté d’association, liberté de réunion, liberté d’expression, risques de troubles à l’ordre public, incidents, relations tendues, antagonisme historique, menace terroriste, sécurisation des manifestations, gratuité de la billetterie.

articles similaires

Articles Récents