vendredi 21 juin 2024
AccueilSportFootballPlainte de Noël Le Graët contre Amélie Oudéa-Castéra: "Je n'ai jamais accusé...

Plainte de Noël Le Graët contre Amélie Oudéa-Castéra: « Je n’ai jamais accusé de harcèlement »

Noël Le Graët, président démissionnaire de la FFF, porte plainte contre la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra

Mercredi 1er mars, Amélie Oudéa-Castéra, ministre des sports, a affirmé sur RTL qu’elle n’avait « jamais accusé de harcèlement » Noël Le Graët, président démissionnaire de la Fédération française de football (FFF). Ce dernier, qui dénonce une « cabale politico-médiatique bien organisée », a l’intention de porter plainte en diffamation contre la ministre et de contester le rapport d’inspection de l’IGESR.

« Je trouve cela affligeant, je n’ai jamais insulté personne, je suis restée polie, je ne l’ai jamais accusé de harcèlement », a déclaré Mme Oudéa-Castéra, rappelant que le procureur avait ouvert une enquête préliminaire pour des faits de harcèlement moral et sexuel à l’encontre du président de la FFF. « Cette stratégie de défense ne dupe pas grand monde », a-t-elle ajouté. « Je pense que nous avons fait un travail très approfondi et je ne laisserai pas dénigrer le travail qui a été fait ».

Le rapport, rendu le 15 février, évoque des propos et des SMS émanant bien de M. Le Graët, « ambigus pour certains et à caractère clairement sexuel pour d’autres » selon la ministre des sports. Celle-ci a redit ce qu’elle avait déclaré en conférence de presse : « Je ne l’ai jamais traité de harceleur ».

Mme Oudéa-Castéra a précisé que la conversation téléphonique entre elle et Noël Le Graët s’était révélée « très courte », mais « en pratique c’est lui qui m’a appelée ».

Le dirigeant de 81 ans, qui « ne dispose plus de la légitimité nécessaire pour administrer et représenter le football français », selon les inspecteurs, a été démis de ses fonctions le 22 février. Son avocat affirme que les inspecteurs de l’IGESR « ont été manipulés, forcés par leur ministre ».

La ministre des sports a rappelé que c’était le procureur qui avait décidé souverainement d’ouvrir une enquête pour des faits de harcèlement moral et sexuel.

Noël Le Graët, qui entend défendre sa réputation, va déposer un recours devant le tribunal administratif et une plainte pénale pour diffamation contre la ministre des sports auprès de la Cour de justice de la République.

Mots-Clés: Amélie Oudéa-Castéra, Noël Le Graët, FFF, harcèlement moral, harcèlement sexuel, IGESR, Cour de justice de la République.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE