dimanche 21 juillet 2024
AccueilSportExploit inimaginable : Wendie Renard offre la victoire aux Bleues et fait...

Exploit inimaginable : Wendie Renard offre la victoire aux Bleues et fait pleurer Hervé Renard !

A quoi tiennent les grandes aventures footballistiques ? Souvent à pas grand-chose, un détail malheureux, qui fait basculer le sort d’une équipe du mauvais côté, ou un autre, positif, qui change son destin. Le coup de tête piqué et gagnant de Wendie Renard, qui a offert la victoire aux Bleues, samedi 29 juillet, à Brisbane (Australie), à sept minutes du terme du match France-Brésil (2-1), appartient peut-être à la deuxième catégorie. Après un match nul (0-0) face à la Jamaïque, ce succès place les Françaises en tête de leur groupe avant d’affronter le Panama, mercredi 2 août. Cette victoire cruciale (on ne saura que plus tard si elle est fondatrice) de l’équipe de France est à placer sous le signe des Renard, Wendie et Hervé.

La complicité entre Wendie et Hervé Renard rappelle celle des personnages de fables écrites par Jean de La Fontaine. Lorsque la grande défenseuse (1,87 m), incertaine jusqu’au dernier moment à cause d’une douleur au mollet gauche, a inscrit son 35e but en sélection, sa hargne et sa détermination n’ont eu d’égales que celles de son homonyme. Wendie Renard témoigne de la présence inspirante de son entraîneur : « Le coach est connu pour ça, c’est un leader, il ramène cette gnaque. Il fallait qu’on gagne » .

Le but libérateur de Wendie Renard est décrit par ses soins : « Juste avant le corner, j’ai dit à Selma : “Applique-toi”. Elle met un super ballon et j’arrive à croiser ma tête derrière ». Cerise sur le gâteau, la capitaine des Bleues n’a ressenti aucune douleur au mollet. « Sinon, je n’aurais pas joué », assure-t-elle.

Après une fin de match tendue, Hervé Renard a embrassé sa joueuse sur le front en signe de gratitude. Ce geste rappelle celui de Laurent Blanc envers Fabien Barthez lors de la Coupe du monde 1998. Le sélectionneur tricolore explique : « Je l’ai remerciée pour son coup de tête. Elle nous délivre et nous permet de gagner un match très important. Elle a fait preuve de courage et d’efficacité ».

Dans une ambiance hostile, la communauté brésilienne en Australie a fait entendre sa voix en soutenant leurs joueuses et en sifflant les Tricolores. Malgré cela, l’équipe de France a montré sa détermination, oubliant ainsi leur démarrage timide contre la Jamaïque le 23 juillet. Les influences de Wendie et Hervé Renard ont été capitales dans cette réaction. La première a tenu son rang malgré ses pépins physiques. Sa partenaire de défense centrale, Maëlle Lakrar, la félicite : « On savait qu’il nous la fallait. Elle a mis sa douleur de côté pour nous. Elle était présente et elle m’a beaucoup aidé ».

Wendie Renard affiche également sa résistance à la pression des médias : « Vous [les médias] avez un peu trop parlé de moi, mais vous aimez ça. C’est bien. Il y a eu beaucoup de spéculations, je suis restée dans ma bulle. Jusqu’à l’échauffement auquel Elisa (De Almeida) a participé, tout a été très bien géré, de A à Z, par le staff [de l’équipe de France] ».

Mots-clés: Hervé Renard, Wendie Renard, France-Brésil, Brisbane, Australie, 29 juillet 2023, victoire, Bleues, groupe, Panama, complicité, douleur, but, capitaine, réaction, pression, médias, sélectionneur, tête piquée, symbole.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE