mardi 25 juin 2024
AccueilSociétéUn féminicide atroce: Yasemin étranglée sous les yeux de ses enfants

Un féminicide atroce: Yasemin étranglée sous les yeux de ses enfants

Durant deux jours, le tribunal du Bas-Rhin a été confronté à l’horreur du 23 décembre 2020, ce jour où Yasemin Cetindag, une jeune femme de 25 ans, a perdu la vie de manière tragique, étranglée sous les yeux de ses enfants. Cette fin dramatique est survenue après une décennie d’une relation tumultueuse avec Savas Ozyanik, son partenaire. Malheureusement, malgré de nombreux signes avant-coureurs alarmants, ces alertes n’ont pas été prises au sérieux, un scénario malheureusement trop courant dans les cas de féminicide.

Yasemin Cetindag a rencontré Savas Ozyanik à l’âge de 16 ans, alors qu’elle avait fugué, tandis qu’il avait 32 ans. Malgré l’opposition de sa famille, ils ont commencé une relation en 2011 et ont eu quatre enfants ensemble. Leur histoire était tumultueuse, caractérisée par des séparations et des réconciliations fréquentes, au grand dam de leurs voisins qui se plaignaient des disputes et des cris. Bien que Yasemin ne parlait pas ouvertement de sa situation, sa famille était au courant des violences verbales et physiques qu’elle subissait de la part de son compagnon. Malgré ses tentatives de demander de l’aide à sa manière, en déposant des mains courantes et des plaintes, elle retirait souvent ces démarches par la suite. Les autorités et les services sociaux avaient été alertés à de nombreuses reprises, mais les mesures prises étaient insuffisantes pour protéger Yasemin.

En décembre 2020, après avoir pris la décision de changer de vie, Yasemin avait décidé de mettre fin à sa relation avec Savas. Cependant, ce dernier refusait d’accepter la séparation, montrant des signes de jalousie et de possessivité. Le drame s’est joué le matin du 23 décembre, lorsque la violence de la situation a atteint son paroxysme. Les enfants, témoins de la scène, ont été entendus par la police, et les preuves matérielles ont confirmé la violence de l’attaque. L’autopsie a révélé que Yasemin avait été étranglée, mettant en lumière l’ampleur de la tragédie qui s’est déroulée ce jour-là.

En somme, cette affaire illustre la gravité des conséquences des violences conjugales et l’importance de prendre au sérieux les signaux d’alerte. Il est crucial de sensibiliser et d’agir pour protéger les victimes de violence domestique et éviter de telles tragédies à l’avenir.

Mots-clés: féminicide, violence conjugale, tragédie familiale, justice, sensibilisation, protection des victimes.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE