mardi 5 mars 2024

La pauvreté en France atteint des sommets et les ménages sont en détresse financière !

L’inflation ces deux dernières années ne cesse d’altérer la situation financière des ménages. Le 17e « Baromètre de la pauvreté et de la précarité », publié mercredi 6 août par le Secours populaire et Ipsos, témoigne d’une hausse des difficultés rencontrées par les Français pour boucler leurs mois et s’offrir jusqu’aux biens les plus essentiels.

Une enquête menée auprès de 996 personnes en juin révèle que près d’un Français sur cinq (18 %) vivrait à découvert, soit une augmentation de trois points en un an. De plus, quarante-sept pour cent de la population ne parviendrait pas à mettre de l’argent de côté, en baisse d’un point au cours des douze derniers mois.

Cette précarisation se ressent également dans la vie quotidienne des Français. Quarante-cinq pour cent d’entre eux déclarent avoir des difficultés à régler certains actes médicaux (+ 6 points) ainsi que leurs dépenses d’énergie (+ 4 points). La consommation de fruits et légumes frais est également impactée, avec 43 % des Français qui affirment avoir du mal à en acheter (+ 6 points).

Les foyers les plus modestes sont particulièrement touchés par cette situation préoccupante. Soixante-trois pour cent des personnes dont le revenu mensuel net du foyer est inférieur à 1 200 euros par mois rencontrent des difficultés pour payer certains actes médicaux (+ 10 points en un an).

Cette dégradation du niveau de vie n’est pas limitée à la France. La partie européenne du baromètre, réalisée auprès de 10 000 personnes résidant dans dix pays, montre que 29 % d’entre elles se disent en situation de précarité. En Grèce et en Moldavie, près de la moitié des personnes interrogées se décrivent comme précaires (49 % et 46 % respectivement).

La situation financière difficile pousse également les Européens à restreindre leurs dépenses. 62 % des personnes interrogées déclarent avoir déjà limité leurs déplacements et 46 % ont renoncé à augmenter le chauffage dans leur logement malgré le froid. Ces chiffres restent stables par rapport à l’année précédente, mais il est important de noter que le sondage précédent ne concernait que six pays européens, contre dix cette année.

La diminution du pouvoir d’achat a également un impact sur l’alimentation des Européens. Plus d’un tiers d’entre eux déclarent se restreindre régulièrement sur les quantités de nourriture qu’ils consomment. En effet, 38 % des personnes sondées ne font pas trois repas par jour, 39 % renoncent à acheter de la viande et 10 % font appel à des associations pour se nourrir.

Cette situation préoccupante souligne l’importance de mettre en place des mesures pour lutter contre la précarité et permettre aux ménages d’améliorer leur situation financière.

Mots-clés: inflation, situation financière, ménages, Baromètre de la pauvreté et de la précarité, Français, difficultés, précarisation, dépenses courantes, actes médicaux, dépenses d’énergie, fruits et légumes frais, foyers modestes, niveau de vie, Europe, Grèce, Moldavie, niveau de précarité, pouvoir d’achat, déplacements, chauffage, logement, alimentation, quantités de nourriture.

articles similaires
Articles Récents