vendredi 21 juin 2024
AccueilSociétéAnticor frappée de plein fouet par la justice!

Anticor frappée de plein fouet par la justice!



Une décision de justice retentissante pour l’association Anticor

La Cour administrative d’appel de Paris a confirmé, jeudi 16 novembre, l’annulation de l’agrément d’Anticor, précieux sésame permettant à l’association d’agir en justice dans les affaires de corruption. Cette décision fait suite à un recours déposé par des ex-adhérents exclus de l’association en 2020, remettant en cause le caractère désintéressé et indépendant de ses activités. Les dirigeants d’Anticor, engagée dans 161 enquêtes judiciaires en France, espéraient une issue favorable de la Cour administrative d’appel.

Des mesures de transparence mises en place par Anticor

La première ministre Elisabeth Borne a souligné dans une note de cinq pages envoyée à la Cour administrative d’appel que l’association avait mis en place un certain nombre de mesures en vue d’améliorer la transparence de son fonctionnement, comme la réforme participative des statuts, la création d’un comité d’éthique et le recours à un commissaire aux comptes. Malgré ces mesures, la Cour administrative d’appel a confirmé l’annulation de l’agrément, rejetant la requête d’Anticor qui réclamait une modulation dans le temps des effets de cette annulation.

Les implications de la décision de justice

Cette décision de justice a des répercussions majeures pour Anticor, qui se voit privée de son agrément lui permettant d’agir en justice dans les affaires de corruption et d’atteinte à la probité. Malgré les efforts entrepris pour accroître la transparence de ses activités, l’association se retrouve dans une situation délicate, remettant en question son action future dans le domaine de la lutte contre la corruption en France.


Mots-clés: Anticor, décision de justice, Cour administrative d’appel, Paris, agrément, transparence, corruption, Elisabeth Borne, recours, exclusion, mesures correctives.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE