mercredi 29 mai 2024
AccueilPolitiqueLe PDG de TotalEnergies promu officier de la Légion d'honneur malgré ses...

Le PDG de TotalEnergies promu officier de la Légion d’honneur malgré ses projets écocide ! Impunité du président Macron face au changement climatique.

Mots-clés: Patrick Pouyanné, TotalEnergies, Bagdad, Irak, 10 juillet 2023, officier de la Légion d’honneur, projet écocide, ressources naturelles, Ouganda, Afrique du Sud, destruction de la planète, cynisme, déni climatique, impunité, évasion fiscale, énergies fossiles, bombes carbone, automobilistes, grévistes, Macron, pollution, Human Rights Watch, désastre, crise climatique, biodiversité.

Patrick Pouyanné, président-directeur général de TotalEnergies, a été promu officier de la Légion d’honneur le 10 juillet 2023 à Bagdad en Irak. Cette nomination a suscité de vives réactions de la part de responsables politiques de gauche, ainsi que d’ONG et de militants du climat. Ces critiques mettent en avant les actions de TotalEnergies, jugées nocives pour l’environnement.

Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, s’est exprimé sur Twitter en interrogeant le message que cela envoie de mettre à l’honneur un patron qui mène des projets écocides. D’autres responsables politiques de gauche ont également critiqué cette promotion, dénonçant les agissements de Patrick Pouyanné. Ils soulignent le pillage des ressources naturelles, les projets écocides en Ouganda et en Afrique du Sud, ainsi que l’accumulation de milliards sur la destruction de la planète.

Les réactions ne se sont pas limitées à la sphère politique. Karima Delli, eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts, a ironisé sur Twitter en dénonçant le cynisme et le sentiment de toute-puissance du président de la République. Sandrine Rousseau, députée écologiste, a abondé en déclarant que cette promotion témoigne d’un niveau de déni climatique inacceptable. Manon Aubry, eurodéputée, a quant à elle considéré qu’il s’agissait de la Légion d’honneur de la destruction de la planète et de l’évasion fiscale.

Les critiques sont nombreuses et les arguments fusent. Benjamin Lucas, député, déplore l’effondrement climatique que cette promotion semble reconnaître. Alma Dufour, autre députée, y voit un immense doigt d’honneur au changement climatique. Matthias Tavel, député « insoumis », raille le PDG de TotalEnergies en soulignant qu’il a réussi à être promu grâce à son investissement dans les énergies fossiles, son racket des automobilistes à la pompe et son refus d’augmenter les salaires ou de céder face aux grévistes.

Face à ces critiques, le ministère de l’économie et les porte-paroles de TotalEnergies ont préféré ne pas faire de commentaires pour l’instant. Les activités jugées polluantes de TotalEnergies sont régulièrement dénoncées par des militants du climat. L’ONG Human Rights Watch a également mis en cause le méga projet pétrolier mené par le géant français en Ouganda, le qualifiant de « désastre » pour la population et contribuant à la crise climatique mondiale. TotalEnergies, de son côté, affirme placer les enjeux environnementaux, de biodiversité et les droits des communautés au centre du projet.

Mots-clés: Patrick Pouyanné, TotalEnergies, Bagdad, Irak, 10 juillet 2023, officier de la Légion d’honneur, projet écocide, ressources naturelles, Ouganda, Afrique du Sud, destruction de la planète, cynisme, déni climatique, impunité, évasion fiscale, énergies fossiles, bombes carbone, automobilistes, grévistes, Macron, pollution, Human Rights Watch, désastre, crise climatique, biodiversité.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE