mercredi 24 juillet 2024
AccueilPolitiqueLe cauchemar en Nouvelle-Calédonie: couvre-feu repoussé!

Le cauchemar en Nouvelle-Calédonie: couvre-feu repoussé!

Un barrage est en place sur la route menant à l’aéroport international de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, où un gendarme est posté, le 7 juin 2024. La décision de rouvrir l’aéroport en journée et de retarder le couvre-feu à 20 heures au lieu de 18 heures a été annoncée par le Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie le dimanche 16 juin. Cette réouverture fait suite aux violences et tensions qui ont éclaté dans l’archipel du Pacifique Sud suite à une contestation politique. Les perturbations avaient entraîné la mort de neuf personnes et d’importants dégâts matériels.

Le Haut-Commissariat a expliqué que cette décision a été motivée par la circulation désormais possible en journée sur la RT1, une voie express reliant Nouméa à l’aéroport. Les manifestants avaient érigé de nombreux barrages qui avaient bloqué l’accès à l’aéroport, obligeant les autorités à intervenir pour les dégager. Le couvre-feu, initialement instauré à 18 heures, a été repoussé à 20 heures en raison de l’amélioration globale de la situation. Cela vise à faciliter le retour à la normale et à favoriser la reprise progressive des activités quotidiennes.

La réouverture de l’aéroport permettra aux vols de reprendre progressivement, après une interruption prolongée. L’école commencera également à accueillir à nouveau les élèves de primaire, de collège et de lycée, tandis que les forces de sécurité restent mobilisées pour assurer l’ordre public. Les violences ont engendré un lourd bilan humain et matériel, avec neuf décès et de nombreuses personnes blessées et interpellées.

Emmanuel Macron a décidé de suspendre le projet de loi contesté qui était à l’origine des troubles, afin de favoriser le dialogue et la stabilité dans la région. Les dégâts matériels sont considérables, avec des pertes estimées à plus de 1,5 milliard d’euros et des milliers d’emplois impactés par la crise. La situation reste tendue, mais des mesures sont prises pour restaurer la paix et la normalité dans la région.

Mots-clés: Nouvelle-Calédonie, manifestations, couvre-feu, aéroport, tensions, contestation politique, Emmanuel Macron.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE