vendredi 1 mars 2024

Violence et haine au match OM-OL : Le coach italien Fabio Grosso gravement blessé !

L’agression dont a été victime Fabio Grosso lors du déplacement de l’équipe de l’Olympique Lyonnais à Marseille le 29 octobre dernier a marqué les esprits. Touché au visage par des projectiles lancés par des individus hostiles, le coach italien porte toujours les stigmates de cette agression, notamment une cicatrice visible au niveau de son œil gauche.

Cet incident a également eu des conséquences sur le déroulement du match entre l’OM et l’OL. En raison de ces violences, la rencontre avait été reportée et se tiendra finalement le 6 décembre. Les mesures de sécurité ont également été renforcées, avec notamment l’interdiction pour les supporteurs lyonnais de se rendre au stade.

Cette interdiction fait écho à la position du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui a décidé d’interdire les déplacements des fans lyonnais en raison des risques de violences. Cette décision est soutenue par la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, qui souligne la nécessité de prendre des mesures préventives pour assurer la sécurité des rencontres sportives.

Il convient de rappeler que l’interdiction des déplacements des supporteurs lors des matches entre l’OM et l’OL est une pratique courante ces dernières années. En effet, les autorités justifient cette mesure par le passif des incidents survenus lors de ces confrontations. Pourtant, le 29 octobre dernier, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône avait accordé une autorisation exceptionnelle pour la venue de 600 supporteurs lyonnais à Marseille.

Lors de cette rencontre, la haine s’est malheureusement exprimée des deux côtés. Les jets de projectiles contre les cars lyonnais ont été accompagnés de provocations racistes, avec des saluts nazis et des cris de singe adressés aux supporteurs marseillais. Ces comportements odieux ont donné lieu à l’ouverture d’enquêtes pour provocation à la haine raciale et injures à caractère racial.

Ces incidents ne sont malheureusement pas isolés. Six mois auparavant, lors du match précédent entre l’OM et l’OL, des bagarres avaient éclaté entre les supporteurs des deux équipes. Des images publiées sur les réseaux sociaux avaient montré un homme noir se faire agresser, tandis que des insultes racistes fusaient dans la foule.

Il est regrettable de constater que la rivalité entre ces deux clubs se traduit par des incidents aussi graves et haineux. Il est essentiel de rappeler que le sport doit être un lieu de convivialité et de partage, et non un terrain propice aux violences et aux comportements racistes. Les autorités doivent continuer à prendre des mesures fortes pour assurer la sécurité des supporters et faire respecter les valeurs de tolérance et de respect dans le sport.

Mots-clés: Fabio Grosso, Olympique de Marseille, Olympique Lyonnais, match, entraîneur, Ligue 1, caillassages, supporteurs, agression, préfecture de police, interdiction, déplacements, ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, incidents, racisme, enquêtes, rivalité, valeurs, sport, sécurité.

articles similaires

Articles Récents