vendredi 21 juin 2024
AccueilnewsSportLa FIE ouvre la porte à la qualification des athlètes russes et...

La FIE ouvre la porte à la qualification des athlètes russes et biélorusses pour les JO de Paris !

La Fédération Internationale d’Escrime se prononce en faveur de la réintégration des athlètes russes et biélorusses

La Fédération internationale d’escrime (FIE) a créé la surprise en se prononçant en faveur de la réintégration des athlètes russes et biélorusses. Vendredi 10 mars, lors d’un congrès extraordinaire en ligne, 89 fédérations nationales ont voté en faveur de cette décision, qui ouvre la voie à leur qualification pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024. Cette décision concerne la participation des escrimeurs de ces deux pays aux épreuves internationales qualificatives telles que la Coupe du monde, le championnat du monde et le championnat d’Europe.

Cependant, la FIE a tenu à préciser que cette décision a été prise « sous réserve d’éventuelles recommandations et décisions futures du CIO et conformément aux conditions de neutralité et d’éligibilité individuelle ». Les autorités sportives russes et biélorusses seront donc jugées sur leurs mérites individuels, sans lien avec les questions géopolitiques épineuses.

Le Comité olympique international (CIO) n’a pas encore pris de décision concernant la réintégration des athlètes russes et biélorusses. En janvier dernier, il avait esquissé une feuille de route, laissant aux fédérations le soin de décider quels sportifs étaient éligibles pour les compétitions internationales. Les consultations à huis clos se multiplient actuellement, mais le CIO n’a pas encore fixé de calendrier.

Face à un possible retour des Russes dans le sport mondial, plusieurs avis divergent d’un continent à l’autre. Si le Conseil olympique d’Asie et les comités olympiques africains ont déjà proposé de réintégrer les athlètes russes et biélorusses, l’Europe semble être plus réticente.

Jeudi 9 mars, Bruno Gares, président de la Fédération française d’escrime et membre du comité exécutif de la FIE, avait anticipé ce vote favorable en expliquant que les Russes et les Biélorusses « pourraient reprendre les championnats sur les territoires où on leur autorise le visa, mais c’est le CIO qui devra trancher pour savoir s’ils feront ou pas les Jeux ».

Mots-clés: Fédération internationale d’escrime, athlètes russes, biélorusses, réintégration, Jeux Olympiques

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE