jeudi 13 juin 2024
AccueilMédiasScandale de la Ligue du LOL : Un accord surprise met fin...

Scandale de la Ligue du LOL : Un accord surprise met fin à la procédure judiciaire interminable !

Libération, le célèbre quotidien français, et Alexandre Hervaud, ancien chef du service web du journal, ont annoncé jeudi 29 juin avoir trouvé un accord pour mettre fin à la procédure judiciaire en cours. Cette décision met un terme à un différend qui a duré trop longtemps et permet d’éviter les aléas d’un procès éprouvant.

Dans un communiqué, Alexandre Hervaud déclare : « Libération et moi avons conclu un accord qui met fin à notre différend. Les deux parties restent sur leur position initiale concernant le fond du dossier : il s’agit seulement de s’épargner les aléas d’une procédure judiciaire éprouvante qui n’a que trop duré. » Il rappelle également avoir toujours réfuté les accusations contre lui.

De son côté, Dov Alfon, directeur de Libération, confirme à l’Agence France-Presse (AFP) : « Chacun est resté sur ses positions, mais nous sommes parvenus à conclure un accord pour mettre fin à une procédure longue et compliquée. Nous ne ferons pas d’autre commentaire. »

En 2019, après avoir été licencié de Libération, Alexandre Hervaud avait saisi les prud’hommes. Malheureusement, il avait été débouté en première instance. Il avait alors fait appel, et l’audience devait se tenir le 6 juillet.

Par ailleurs, le parquet de Paris avait classé sans suite, en février 2022, l’enquête sur des soupçons de cyberharcèlement provenant de la Ligue du LOL. Ce groupe Facebook, qui réunissait des journalistes et des communicants dans les années 2010, avait été au centre d’un scandale dans la profession en 2019. L’affaire avait éclaté après une enquête de la rubrique Checknews de Libération. Suite à cette enquête, de nombreux internautes avaient accusé certains membres du groupe de les avoir harcelés en ligne ou d’avoir lancé des « meutes » numériques contre eux. Face au tollé, certains mis en cause avaient rapidement publié des excuses.

Cette affaire a provoqué un vaste débat sur le sexisme dans le milieu journalistique. Les Inrocks, un autre média français, a également été condamné par les prud’hommes pour le licenciement de deux de ses journalistes. Libération a fait appel de cette décision.

Mots-clés: Libération, Alexandre Hervaud, accord, procédure judiciaire, différend, licenciement, Ligue du LOL, prud’hommes, cyberharcèlement, scandale, Checknews, sexisme, Les Inrocks, débat.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE