dimanche 21 avril 2024
AccueilInternationalLes arrestations de prêtres au Nicaragua atteignent des proportions sans précédent

Les arrestations de prêtres au Nicaragua atteignent des proportions sans précédent

Cinq prêtres arrêtés au Nicaragua

Le 29 et le 30 décembre, cinq nouveaux prêtres ont été arrêtés au Nicaragua, portant à onze le nombre total d’ecclésiastiques arrêtés depuis le 20 décembre, dont un évêque, selon des médias nicaraguayens en exil. Parmi les prêtres récemment détenus figurent Mgr Silvio Fonseca, vicaire pour la famille de l’archidiocèse de Managua, Miguel Mantica de l’église San Francisco, et Marcos Diaz du diocèse de Leon. D’autres prêtres ont également été arrêtés, dont les prêtres Gerardo Rodriguez, Mykel Monterrey et Raul Zamora, qui officient dans des églises de Managua.

Contexte de tension avec le gouvernement

Ces arrestations font suite à celles de l’évêque Isidoro Mora et de deux séminaristes le 20 décembre, suivies de celles du vicaire général de Managua Carlos Aviles et des prêtres Hector Treminio, Fernando Calero et Pablo Villafranca. Cette vague d’arrestations intervient dans un contexte de tension entre le gouvernement nicaraguayen et l’Eglise catholique. En effet, le président Daniel Ortega est en conflit avec cette dernière, et le Vatican a même fermé son ambassade en mars dernier en signe de protestation.

Réaction de l’ONU

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a condamné cette série d’arrestations, parlant de « disparition forcée » de l’évêque Isidoro Mora, ainsi que d’une « nouvelle vague d’arrestations de religieux » catholiques. L’ONU a souligné que ces arrestations constituent une atteinte à la liberté individuelle et violent la liberté de religion, deux piliers fondamentaux d’un Etat démocratique.

Mots-clés:

Nicaragua, prêtres, arrestations, tension, Eglise catholique, Daniel Ortega, Vatican, ONU, droits de l’homme, liberté de religion, évêque Isidoro Mora, vicaire général, Carlos Aviles.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE