vendredi 24 mai 2024
AccueilInternationalÉtats-UnisUn exemple à suivre : La nouvelle politique d'investissement des États-Unis

Un exemple à suivre : La nouvelle politique d’investissement des États-Unis


L’Inflation Reduction Act des Etats-Unis : une menace pour l’Union européenne ?

L’Union européenne (UE) et l’Elysée ont accusé les Etats-Unis de « protectionnisme » suite à l’adoption de l’Inflation Reduction Act (IRA) par le Congrès américain à l’été 2022. Cette loi budgétaire prévoit 370 milliards de dollars (344 milliards d’euros) d’investissements dans les énergies renouvelables, les transports, les économies d’énergie et les technologies vertes. En raison des subventions conditionnées à la relocalisation de la production, l’UE a menacé les Etats-Unis d’un contentieux devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et même d’une guerre commerciale s’ils ne revenaient pas sur l’IRA.

Cependant, les démocrates n’ont aucune intention de « s’excuser » de leur grande loi budgétaire, et toute avancée serait bloquée par les républicains, qui contrôlent la Chambre des représentants. De plus, une guerre commerciale causerait tout autant de dommages à l’UE, qui ne peut se le permettre dans le contexte actuel.

L’IRA n’est pas une aberration et l’UE doit accepter la nouvelle politique industrielle des Etats-Unis. Cette loi vient clore vingt ans d’inaction législative sur le changement climatique et elle a le potentiel de transformer l’économie politique des Etats-Unis. En dirigeant des investissements massifs dans les Etats du Sud, où le climat est le plus favorable aux énergies renouvelables, l’IRA crée les conditions d’un réalignement politique des élus républicains issus de ces régions en faveur de l’action climatique.

L’IRA permet aux Etats-Unis de se rapprocher des objectifs de l’accord de Paris en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici à 2030. Elle est loin de susciter les mêmes passions chez les républicains que l’Obamacare il y a dix ans, et ce malgré leur guerre « antiwoke ». Une action plus résolue des Etats-Unis en faveur du climat est donc salutaire.

Mots-Clés: Etats-Unis, Union européenne, IRA, protectionnisme, OMC, changement climatique, Joe Biden, Emmanuel Macron, Donald Trump, Clean Power Plan, Cour suprême.

articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

aujourd'hui
POPULAIRE