dimanche 21 avril 2024
AccueilInternationalAfriqueTempête Daniel en Libye : Catastrophe avec des milliers de morts !

Tempête Daniel en Libye : Catastrophe avec des milliers de morts !

La ville de Derna continue de panser ses plaies

Quatre mois après les inondations meurtrières provoquées par le passage de la tempête Daniel dans l’est de la Libye, Derna panse toujours ses plaies. La ville a été en partie détruite par une violente crue provoquée par la rupture de deux barrages en amont du centre, le 11 septembre. Et alors que les travaux de déblaiement et de reconstruction se poursuivent, plusieurs milliers d’habitants sont encore portés disparus.

Des restes humains découverts sur un chantier

Selon la branche locale du Croissant-Rouge libyen, des ouvriers ont découvert, lundi 22 janvier, des restes humains sur un chantier du centre-ville, à proximité de la mosquée Al-Sahaba. Le dernier décompté publié par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) fait état de 5 898 morts. Le précédent bilan, daté du 28 novembre, évoquait 4 352 morts et plus de 8 000 disparus.

Le coût économique de la catastrophe

Si l’ampleur des pertes en vies humaines reste à déterminer, l’impact économique du passage de Daniel dans l’Est libyen, lui, se précise. Un rapport commun de la Banque mondiale, des Nations unies et de l’Union européenne, publié le 24 janvier, évalue le coût total de la catastrophe à 1,7 milliard de dollars (1,57 milliard d’euros), un chiffre conséquent qui représente environ 3,6 % du PIB libyen pour l’année 2022. Daniel est par ailleurs décrite comme la tempête « la plus meurtrière en Afrique depuis 1900 ».

Un bilan alarmant de dégâts matériels

Le rapport dresse un inventaire complet des dégâts matériels, mettant en lumière des chiffres alarmants. Près de 7 % de l’ensemble du parc de logements des vingt municipalités affectées – dont Benghazi et Al-Bayda, deuxième et quatrième villes les plus peuplées du pays – ont été détruits ou endommagés, faisant près de 44 000 déplacés, dont 16 000 enfants. Les infrastructures ont énormément souffert, avec 675 kilomètres de route, 14 ponts, des installations électriques, des lignes à haute tension et une partie du réseau de traitement, gestion et distribution de l’eau détruits pour un total de 404 millions de dollars (372 millions d’euros) de dégâts.

Des conséquences environnementales dramatiques

La tempête a également ravagé des forêts, des zones boisées, des écosystèmes entiers et des terrains agricoles. Les dégâts se concentrent en majorité à Derna où des quartiers entiers ont été emportés par les flots. Dans cette région du djebal Akhdar, entre Benghazi et Derna, la tempête a laissé une lourde empreinte, avec de nombreuses pertes en vies animales. Un impact dramatique qui laissera des traces pendant plusieurs années.

Mots-clés:

tempête Daniel, Libye, Derna, catastrophe, dégâts matériels, coût économique, tempête meurtrière

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE