mercredi 17 avril 2024
AccueilInternationalAfrique51 migrants meurent en mer dans leur quête désespérée vers les Canaries

51 migrants meurent en mer dans leur quête désespérée vers les Canaries

La tragédie des migrants en Méditerranée continue de faire rage et de plus en plus de drames se déroulent chaque jour. Samedi 1er juillet, cinquante et un migrants ont perdu la vie dans les eaux de l’Atlantique alors qu’ils tentaient de rejoindre les Canaries depuis le sud du Maroc. Seuls quatre survivants ont été retrouvés après le naufrage du bateau qui avait quitté Tan-Tan. Ce drame s’ajoute à une série d’autres incidents similaires au cours des dernières semaines.

Le 11 juin, 51 Marocains ont disparu lors d’une traversée depuis Agadir, à environ 265 km plus au nord. Le 21 juin, un autre naufrage a été signalé à 160 km de l’île de Grande Canarie, faisant deux morts et laissant 39 autres personnes portées disparues. Les migrants, désespérés de quitter leur pays à la recherche d’une vie meilleure, continuent de risquer leur vie pour rejoindre l’Europe malgré les dangers de la traversée.

Si les regards sont aujourd’hui tournés vers la Tunisie, où des violences contre les migrants se sont intensifiées, les côtes marocaines sont également devenues des points de départ pour de nombreux migrants qui tentent de rejoindre les îles Canaries, archipel espagnol situé au large des côtes marocaines. Malgré une baisse de 63% des entrées irrégulières au premier trimestre 2023 par rapport à la même période en 2022, les traversées se poursuivent. La surveillance accrue au nord du Maroc pourrait expliquer cette augmentation des tentatives par le sud, même si les prix sont plus élevés. Les migrants désespérés empruntent des routes de plus en plus risquées, espérant trouver une vie meilleure de l’autre côté de la mer.

La traversée vers les îles Canaries est considérée comme l’une des plus dangereuses par l’Organisation internationale pour les migrations. Les migrants doivent parcourir environ 450 km depuis Dakhla, au Sahara occidental, pour atteindre les îles. Certains choisissent même une traversée encore plus longue et périlleuse depuis le Sénégal.

En effet, le 4 juillet, 159 personnes secourues en mer ont débarqué à Tenerife après avoir quitté Mbour, au Sénégal, huit jours plus tôt. Et le 10 juillet, les sauveteurs espagnols ont annoncé la localisation d’une embarcation transportant environ 200 migrants venus du Sénégal. Selon l’ONG Caminando Fronteras, deux autres bateaux partis du Sénégal le 23 juin sont également portés disparus, avec environ 120 personnes à bord.

Cette nouvelle vague de migrants pose de nombreux défis aux autorités espagnoles et aux pays de l’Union européenne. La surcharge des systèmes d’accueil et la pression sur les ressources sont devenues un problème majeur dans de nombreux pays européens. Il est devenu urgent de trouver des solutions durables pour faire face à cette crise humanitaire.

Mots-clés : migrants, Canaries, Maroc, Tunisie, Sénégal, naufrage, traversée, drame, Sahara occidental, Méditerranée, Europe, surveillance, frontières, crise, solution.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE