vendredi 24 mai 2024
AccueilEn directWall Street sous tension : chute vertigineuse des indices financiers!

Wall Street sous tension : chute vertigineuse des indices financiers!

Les trois principaux indices en baisse

Ce jeudi 4 avril, les trois principaux indices ont clôturé en baisse de plus de 1% : le Dow Jones a reculé de 1,35%, le S&P 500, qui regroupe les grandes entreprises, de 1,23% et le Nasdaq, axé sur les technologies, de 1,4%. Bien que ces chiffres soient proches de leurs niveaux record, avec des hausses respectives de 17%, 27% et 34% sur un an, la journée semblait marquer un tournant, avec son lot de mauvaises nouvelles.

La principale source d’inquiétude a été la possibilité d’une réponse de l’Iran contre Israël après le bombardement de son consulat en Syrie, faisant trembler les marchés. Le prix du baril de pétrole texan a grimpé de 85 dollars (environ 78 euros) à 87 dollars dans l’après-midi. Il se rapproche du pic de 93 dollars atteint brièvement après l’attaque du Hamas en octobre 2023.

Cette hausse, d’environ 25% en quatre mois, est alimentée par les restrictions de production imposées par les pays exportateurs regroupés au sein de l’OPEP. Même les matières premières ont vu une augmentation, certains pensant que le pire est derrière en Chine.

Cette montée des prix du pétrole a un impact sur l’inflation. L’augmentation du prix du pétrole a entraîné une hausse de 15% du prix de l’essence depuis le début de l’année. Globalement, les données américaines récentes à ce sujet sont mitigées. Les prix à la consommation des ménages, publiés fin mars, ont augmenté de 2,5% sur un an et de 2,8% en excluant l’énergie et l’alimentation. Ils restent bien au-dessus de l’objectif de 2% fixé par la Fed, la Réserve fédérale américaine.

Jason Furman, économiste à Harvard et expert reconnu dans le domaine, a analysé les données des trois derniers mois et ses conclusions sont pessimistes : l’inflation est désormais de 3,1% sur trois mois contre 2,6% il y a un mois. Il existe un risque de voir revenir des périodes similaires aux chocs pétroliers des années 1970 et 1980.

Cette situation a conduit les marchés financiers, qui anticipaient trois voire quatre baisses des taux de la Fed cette année, à espérer une ou deux. Certains investisseurs envisagent même un maintien des taux directeurs au-delà de 5,25%. Nous sommes loin de l’optimisme de décembre, lorsque l’espoir d’une baisse en mars était fort. Les taux à long terme, déterminés par les marchés, ont augmenté progressivement de 3,9% en décembre à 4,4% en mars. Ils sont cependant descendus à 4,3% ce jeudi, les capitaux se réfugiant dans le dollar en cas de tensions internationales et les investisseurs acceptant des rendements plus bas.

Pour conclure, cette journée tumultueuse sur les marchés financiers américains met en lumière les tensions liées à l’inflation, au prix du pétrole et aux incertitudes géopolitiques, laissant présager des répercussions potentielles à l’échelle mondiale. Les investisseurs restent vigilants face à ces évolutions, cherchant à comprendre les futurs développements avec prudence et anticipation.

Mots-clés

Wall Street, indices boursiers, inflation, pétrole, Fed, marché financier

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE