vendredi 1 mars 2024

LES DÉGÂTS DE LA GUERRE À BETHLÉEM

Noël sous tension à Bethléem

Cette année, Noël n’aura pas vraiment lieu à Bethléem. En raison de la guerre à Gaza et des tensions en Cisjordanie occupée, une trentaine de dirigeants des principales Eglises chrétiennes de Palestine ont décidé d’annuler les célébrations qui rythment traditionnellement la fin d’année dans la ville située à une dizaine de kilomètres de Jérusalem.

Un Noël bien différent

Les rues sont presque entièrement vides, la plupart des boutiques sont fermées et très peu de visiteurs étrangers ont fait le déplacement. Selon le ministère du tourisme de l’Autorité palestinienne, les pertes sont évaluées à 200 millions de dollars, 120 millions concerneraient directement la grande ville chrétienne, un impact pire que celui de la pandémie de Covid-19.

Bethléem sous cloche

Bethléem se prépare à passer un Noël sous cloche en raison des raids de l’armée israélienne. Le principal point d’entrée au nord de la ville ne sera ouvert que quelques heures le soir du 24 décembre et le matin du 25. Depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre, la ville est en partie bouclée par les autorités israéliennes.

Une célébration sous tension

L’Eglise évangélique luthérienne a décidé de célébrer sa première messe de Noël le 23 décembre en représentant un enfant Jésus couché dans des ruines, en référence à la mort de près de 20 000 personnes dans la bande de Gaza. Les 35 000 chrétiens palestiniens de Cisjordanie subissent également le violent conflit entre Israël et le Hamas.

Des drames liés au conflit

Des attentats, dont un contre l’église Saint-Porphyre, ainsi que des victimes, comme une femme et sa fille abattues par un sniper israélien devant l’unique lieu de culte catholique de la ville de Gaza, ont plongé les chrétiens palestiniens dans le deuil en cette période de fêtes. Les cloches de Bethléem sonnent pour un cessez-le-feu à Gaza.

Appel à la paix

Le pape François a dénoncé « la guerre et le terrorisme » et selon le média Politico, les coordonnées de quatre églises protégeant des civils à Gaza avaient été transmises à l’armée israélienne.

Mots-clés:

Bethléem, Cisjordanie, Jérusalem, Gaza, Palestine, Israël, Noël, chrétiens, conflit, guerre, messe, célébration, tensions, pape François, attaques, victimes

articles similaires

Articles Récents