jeudi 23 mai 2024
AccueilActualitésLe sexisme vu par le Haut Conseil à l'égalité : le vécu...

Le sexisme vu par le Haut Conseil à l’égalité : le vécu « terrible » des femmes

Lors de la manifestation pour la Journée internationale des droits des femmes à Paris le 8 mars 2021, le Haut Conseil à l’égalité (HCE) a publié son deuxième baromètre annuel sur le sexisme. Les résultats sont marquants : 33 % des femmes françaises déclarent avoir eu un rapport sexuel alors qu’elles n’en ressentaient pas l’envie à cause de l’insistance de leur partenaire, et 37 % témoignent avoir déjà vécu une situation de non-consentement. Seuls 12 % des hommes reconnaissent avoir insisté pour une relation sexuelle alors qu’ils savaient que leur partenaire n’en avait pas envie.

Le HCE a réalisé un sondage représentatif en ligne auprès de 2 500 personnes par l’institut Viavoice pour étudier la perception et la réaction de notre société face aux inégalités de genre. Les chiffres dévoilés font apparaître une ambivalence : d’un côté, une opinion globalement acquise à l’égalité des droits et une sensibilisation à la lutte contre le sexisme et les violences envers les femmes, et de l’autre des comportements de sexisme très ancrés, en particulier chez les jeunes hommes.

Les réponses portant sur les violences sexuelles confirment leur ampleur : 14 % des femmes disent avoir subi un « acte sexuel imposé », viol ou agression sexuelle, un pourcentage qui grimpe à 22 % chez celles âgées de 18 à 24 ans. Le baromètre met également en lumière une forme d’indifférence masculine par rapport à des situations de sexisme ordinaire ainsi qu’une difficulté pour les hommes d’accepter une responsabilité collective.

L’écart de perception selon le genre des répondants est très marqué. Par exemple, 77 % des femmes estiment sexiste qu’un homme commente la tenue vestimentaire d’une femme, contre 57 % des hommes. Et 49 % des femmes estiment problématique qu’une femme cuisine tous les jours pour sa famille, contre 37 % des hommes.

Le baromètre annuel du HCE offre un état des lieux précieux pour comprendre les inégalités de genre et le vécu des femmes en France.

Mots-Clés: François Mori, Journée internationale des droits des femmes, Haut Conseil à l’égalité, Viavoice, sexisme, violences sexuelles, France, Maïder Beffa, Sylvie Pierre-Brossolette.

articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

aujourd'hui
POPULAIRE