mardi 5 mars 2024

Urgences en France : la situation catastrophique s’intensifie cet été dans tous les départements, même en zones touristiques !

La situation dans les services d’urgences en France est plus grave que l’été dernier, selon Marc Noizet, président de SAMU-Urgences de France. Il souligne que tous les départements sont touchés, y compris des zones touristiques très fréquentées. Des structures temporaires ont dû être mises en place dans certains hôpitaux, comme à Les Sables-d’Olonne en Vendée, Arcachon en Gironde ou encore Saint-Tropez dans le Var, pour faire face à l’afflux de patients. Certains services mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR) ont également été fermés temporairement, ce qui touche directement l’urgence vitale.

La situation est devenue plus pernicieuse, avec des SMUR fermés parfois pour une nuit ou un week-end. Ce sont des ambulances équipées de médecins qui interviennent à domicile ou sur la voie publique. Par exemple, autour d’Angers, sept SMUR étaient fermés pendant le week-end prolongé du 15 août, ce qui met en péril l’urgence vitale, selon Marc Noizet.

D’autres professionnels de la santé s’alarment également de la situation. Gilles Jourdain, chef du SMUR des Hauts-de-Seine, a alerté sur le manque de lits en réanimation pédiatrique en Île-de-France. Il a raconté le cas d’un nourrisson de deux mois dont l’état s’aggravait et qui n’a pu être admis faute de places disponibles. Les tensions en personnel soignant sont telles que la situation dégradée de l’hiver se fait déjà sentir dès l’été. Les renforts ont déjà été mobilisés, mais les autorités peinent à apporter une solution efficace.

Les assistants de régulation médicale (ARM), chargés de décrocher les appels au SAMU, sont également en grève dans plus des deux tiers des centres départementaux. Ils sont mal rémunérés et rencontrent des problèmes d’avancement de carrière et de nombre d’effectifs adapté. Marc Noizet déplore cette situation et attend des avancées concrètes de la part du ministre de la santé, Aurélien Rousseau, qui a déclaré que certaines revendications des ARM étaient légitimes et qu’il comptait y travailler dans les semaines à venir.

La situation dans les services d’urgences en France est alarmante, et il est crucial que des mesures concrètes et efficaces soient prises pour faire face à cette crise. Les professionnels de la santé sont à bout de souffle et les patients sont en danger. Il est donc primordial que le gouvernement agisse rapidement pour résoudre cette situation préoccupante.

Mots-clés: urgences, SAMU, départements, zones touristiques, structure temporaire, SMUR, personnel soignant, personnel intérimaire, ARM, crise, professionnels de la santé, mesure concrète, ministre de la santé, Aurélien Rousseau, grève

articles similaires
Articles Récents