lundi 22 juillet 2024
AccueilPolitiquePourquoi les influenceurs passent-ils à gauche ?

Pourquoi les influenceurs passent-ils à gauche ?

Dans un contexte politique de plus en plus polarisé, un nombre croissant d’influenceurs choisissent de s’engager publiquement à gauche, suscitant interrogations et débats. Cette tendance, marquée par des prises de position explicites contre des formations comme le Rassemblement National (RN), dénote une évolution significative du rôle des créateurs de contenu sur les réseaux sociaux. Mais qu’est-ce qui motive réellement ces figures publiques à abandonner leur neutralité traditionnelle pour embrasser des causes politiques ? Cet article explore les facteurs sous-jacents de cette dynamique et ses implications pour la sphère numérique.

L’appel à voter de Squeezie contre le RN

« Gardez en tête que voter pour un parti qui prône la haine, la discrimination et la peur de l’autre n’a jamais été une solution », écrivait Squeezie il y a une semaine dans une lettre ouverte à ses followers publiée sur Instagram. La cible de son message était le

Cette initiative pourrait être perçue comme un tournant historique, car un grand nombre de créateurs de contenu et d’influenceurs de marque se sont jusqu’ici tenus à l’écart du spectre politique, préférant se concentrer sur le divertissement. L’appel de Squeezie met en lumière une nouvelle dynamique où les acteurs numériques se voient de plus en plus obligés de prendre position sur des questions sociales et politiques, face à l’influence croissante de l’extrême droite en France.

Les créateurs de divertissement prennent position

La lettre de Squeezie a servi de catalyseur pour que d’autres influenceurs de divertissement prennent position. On parle ici de personnalités comme Mister V et Maeva Ghennam, plus connus pour leurs vidéos humoristiques et lifestyle que pour leurs opinions politiques. Leur réaction rapide témoigne de la gravité de la situation perçue par ces créateurs de contenu, qui choisissent désormais de se mobiliser pour des causes sociales et politiques.

En effet, ces influenceurs, habitués à faire rêver ou rire leur audience, voient la montée du vote pour l’extrême droite comme une menace directe non seulement pour leur public mais pour la société dans son ensemble. Leur prise de position est une réponse à ce qu’ils considèrent comme un « péril » pour les valeurs démocratiques et la diversité culturelle. Cette attitude est une preuve que, même dans le domaine du divertissement, la conscience sociale et politique devient incontournable.

Pourquoi les influenceurs s’engagent politiquement

La question de savoir pourquoi les influenceurs s’engagent politiquement maintenant peut être partiellement expliquée par la montée en puissance du RN et la menace qu’il représente. Selon Pauline Ferrari, journaliste spécialisée des réseaux sociaux, Squeezie a ouvert une porte, permettant aux autres de se positionner. Avec un public jeune et engagé, la pression de s’exprimer devient une obligation implicite.

Cette prise de position n’est pas seulement une réaction aux événements politiques mais s’inscrit aussi dans une logique éditoriale propre aux plateformes numériques. Les algorithmes favorisent les contenus polarisants qui déclenchent des discussions et du buzz. Néanmoins, cette absence de spontanéité n’est pas synonyme de manque de sincérité. Pour beaucoup, comme l’humoriste Franjo, il s’agit avant tout d’un engagement citoyen authentique.

La pression des réseaux sociaux pour s’exprimer

La pression pour s’exprimer clairement sur les réseaux sociaux est immense. Comme l’explique un youtubeur interrogé par Tech & Co, le silence peut être perçu comme une approbation tacite. C’est un peu ce qui est arrivé à Tibo InShape après son post dans lequel il refusait de prendre parti.

Sur les réseaux sociaux, il n’y a pas de demi-mesure: soit on s’exprime, soit on est accusé de cautionner par son silence. Cette dynamique impose une prise de position nette, sous peine de devenir une cible pour les critiques. La situation est exacerbée par les algorithmes des plateformes qui favorisent les contenus qui suscitent de fortes réactions, forçant ainsi les influenceurs à se prononcer publiquement.

Les risques et retours de bâton pour les influenceurs

S’exprimer sur des sujets politiques n’est pas sans risques pour les influenceurs. Squeezie, par exemple, a perdu 100 000 abonnés après avoir publié sa lettre ouverte. De leur côté, Maeva Ghennam et Sam Zirak ont reçu des commentaires haineux suite à leurs prises de position contre le RN.

Néanmoins, il existe aussi des cas où prendre une position claire peut être bénéfique. Par exemple, Tibo InShape a gagné plus de 11 000 followers sur X après avoir simplement appelé à voter. Cela montre que le positionnement politique peut être à double tranchant, impliquant à la fois un risque de backlash et une opportunité d’engagement accru avec leur audience.

L’interconnexion entre politique et publicité

Les frontières entre la politique et la publicité deviennent de plus en plus floues. Les influenceurs qui, à l’origine, avaient pour vocation le divertissement ou le placement de marques, se retrouvent aujourd’hui à naviguer dans un espace où la politique joue un rôle crucial. Selon Sébastien Claeys de Paris Sorbonne, cette porosité est évidente lorsque des personnalités comme Jeremstar sont approchées par des partis politiques.

Cette tendance soulève des questions sur la collusion potentielle entre l’expression politique des influenceurs et la monétarisation de leur contenu. La parole publique sur les réseaux sociaux peut ainsi être instrumentalisée pour des gains financiers, tout en servant de plateforme pour des agendas politiques. Cette dynamique complexifie encore plus le paysage des médias numériques et leurs influences.

Le positionnement politique des influenceurs

Le fait que la majorité des influenceurs ayant pris position l’ont fait contre le RN ou en faveur du Front populaire est significatif. Sébastien Claeys note que « l’époque dans laquelle on vit a dépassé le fait d’être de gauche pour ne pas faire de vagues » lorsque l’on est riche et connu. Cependant, l’humoriste Franjo nuance cette vision, en soulignant qu’il est « plus simple d’afficher une opinion de gauche ».

Ce positionnement politique des influenceurs reflète une réalité sociétale où être aligné avec des valeurs progressistes est souvent moins risqué socialement et politiquement. Cela traduit également les attentes de leurs publics respectifs, qui recherchent des figures publiques prêtes à s’engager pour des causes communes. Les prochaines élections législatives seront un test pour voir si cette tendance se confirme et si les influenceurs continuent d’avoir un impact significatif sur le discours public.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE