lundi 22 juillet 2024
AccueilPolitiqueLa répression policière à Nouméa : un Etat sourd aux revendications!

La répression policière à Nouméa : un Etat sourd aux revendications!

Des officiers à Nouméa, le 3 juin 2024. THEO ROUBY / AFP

L’invitation a été refusée. Le principal parti indépendantiste de Nouvelle-Calédonie, l’Union calédonienne (UC), a annoncé mercredi 5 juin, dans un communiqué, qu’elle ne souhaitait pas se réunir avec la mission de dialogue mise en place en mai par Emmanuel Macron lors de sa visite sur l’archipel. Exigeant à nouveau le retrait du projet de loi constitutionnelle sur la modification du corps électoral, qui a provoqué de violents incidents, l’UC critique la réponse de l’État qu’elle qualifie de violente envers les manifestations.

Dénonçant les répressions policières et militaires persistantes depuis la levée de l’état d’urgence, l’UC a contacté le garde des sceaux, Eric Dupond-Moretti, concernant ces violences. Le parti affirme que l’État est insensible et insiste pour que la répression cesse immédiatement avant toute discussion avec la mission de dialogue. Emmanuel Macron, lors de sa visite le 23 mai, a affirmé qu’il n’y aurait ni passage en force ni recul concernant le projet de loi contesté. Il a également mis en place une mission de dialogue, composée de hauts fonctionnaires, chargée de dialoguer avec les indépendantistes et les non-indépendantistes.

Dans son communiqué, l’Union calédonienne a mis en garde contre des élections européennes qui ne pourraient pas se dérouler normalement dimanche, en raison d’un manque de sécurité que l’État ne peut garantir. Les maires de l’Union calédonienne prendront des décisions responsables au niveau local. Interrogée par RFI, la ministre déléguée aux outre-mer, Marie Guévenoux, a assuré que les élections pourront se tenir dans la majorité des communes de Nouvelle-Calédonie et se dérouleront normalement sur une grande partie du territoire, malgré quelques fermetures de bureaux de vote.

Mots-clés: Nouméa, Union calédonienne, Emmanuel Macron, projet de loi constitutionnel, violences, État, répression, élections européennes, sécurité, vote local

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE