vendredi 21 juin 2024
AccueilPolitiqueDébat houleux: Renaissance et Horizons s'opposent sur la prévention de la récidive!

Débat houleux: Renaissance et Horizons s’opposent sur la prévention de la récidive!

Les lignes de fracture au sein de la coalition présidentielle ont éclaté au grand jour lors des discussions autour d’une proposition de loi visant à lutter contre la récidive. Les membres du parti présidentiel, Renaissance, se sont opposés à l’instauration d’une peine minimale d’un an d’emprisonnement pour les auteurs de délits de violences commis en récidive contre les agents publics. Ce rejet a conduit à la rétractation de la rapporteure Naïma Moutchou. La vice-présidente de l’Assemblée Nationale, Horizons, a dénoncé les « coups tordus » des élus Renaissance et du ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti, qui a été accusé à plusieurs reprises d’obstruction dans ses prises de parole.

Des élus opposés au texte ont également fait leur apparition dans l’Hémicycle avant le scrutin, ce qui a conduit à la suspension des travaux de la commission des affaires économiques. Ces événements ont suscité l’indignation de Naïma Moutchou et ont été qualifiés d’« absence de maturité politique » par le président du groupe, Laurent Marcangeli.

Les membres du parti présidentiel ont justifié leur opposition en affirmant que la proposition de loi de Mme Moutchou rétablissait le dispositif des « peines planchers » mis en place en 2008 et abrogés en 2014. Cependant, le garde des sceaux a soutenu que ces peines n’ont pas permis de réprimer la délinquance ni de lutter contre la récidive. Le président Renaissance de la commission des lois a également appelé le camp présidentiel au « pragmatisme » et à la « cohérence ».

Ce rejet suscite des interrogations quant à la stabilité de la coalition présidentielle. Chez les élus macronistes, pas de mea culpa, mais plutôt des débats sur la meilleure approche pour combattre la récidive. Le rejet de la proposition de loi est perçu comme un revers pour les membres d’Horizons qui ont été contraints de retirer leur texte, vidé de sa mesure principale.

Mots-clés: coalition présidentielle, proposition de loi, récidive, peines planchers.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE