mercredi 26 juin 2024
AccueilInternationalUne tragédie sans fin pour les réfugiés rohingya

Une tragédie sans fin pour les réfugiés rohingya

Les décombres des habitations carbonisées dans le camp d’Ukhia à Cox’s Bazar au Bangladesh, le 24 mai 2024, sont scrutés par des réfugiés de la minorité rohingya.

Le vendredi 24 mai, l’Organisation des Nations unies (ONU) a révélé que près de 45 000 membres de la communauté rohingya ont dû fuir en raison de l’aggravation des affrontements dans l’État de Rakhine en Birmanie, suite à des accusations de meurtres et de destructions. Elizabeth Throssell, porte-parole du bureau des droits de l’homme de l’ONU, a signalé que « Des dizaines de milliers de civils ont été déplacés par les combats dans les secteurs de Buthidaung et de Maungdaw ». Environ 45 000 Rohingyas se sont réfugiés près de la frontière avec le Bangladesh, à la recherche de sécurité.

Depuis que l’Armée de l’Arakan (AA) a attaqué les forces de la junte en novembre dernier, interrompant le cessez-le-feu établi après le coup d’État de 2021, des conflits secouent l’État de Rakhine. L’AA se bat pour l’indépendance de la population ethnique de l’État, où résident également 600 000 personnes de la minorité musulmane rohingya. Des centaines de milliers de Rohingyas avaient déjà fui en 2017 en raison des persécutions de l’armée birmane.

La situation préoccupante a conduit le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme à appeler à une protection efficace des réfugiés rohingyas au Bangladesh. Elizabeth Throssell a alerté sur les risques imminents d’une escalade de violence dans l’État de Rakhine, notamment lors de la bataille pour la ville de Maungdaw. Elle a souligné la souffrance des civils, victimes de violences, de destructions et forcés de quitter leur foyer dans la terreur.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE