mercredi 24 juillet 2024
AccueilInternationalLes Iraniens se mobilisent massivement pour le changement!

Les Iraniens se mobilisent massivement pour le changement!

Le 23 juin 2024, à Téhéran, Masoud Pezeshkian, candidat réformateur à la présidentielle iranienne, se positionne pour les élections du 28 juin, succédant à Ebrahim Raissi, décédé dans un accident d’hélicoptère en mai. Contrairement aux scrutins précédents, cette élection semble susciter davantage d’intérêt parmi les électeurs, avec plus de 52% envisageant de se rendre aux urnes selon un récent sondage de l’IPSA. La présence de Pezeshkian, seul candidat réformateur parmi les cinq autorisés par le Conseil des gardiens de la Constitution, apporte un souffle d’espoir pour une potentielle amélioration de la situation économique et de la gouvernance nationale, face à une inflation en hausse et des sanctions internationales.

Parmi les candidats conservateurs en lice, Mohammad Bagher Ghalibaf et Saïd Jalili semblent être en bonne position, aux côtés de Pezeshkian. Cependant, aucun d’entre eux ne semble en mesure de remporter une majorité absolue au premier tour. Des spéculations émergent quant à un possible retrait de Saïd Jalili en faveur de Mohammad Bagher Ghalibaf, soutenu par les gardiens de la révolution.

Malgré la fidélité historique des électeurs conservateurs au Guide suprême, une participation électorale plus élevée pourrait jouer en faveur du camp réformateur. Cependant, les défis restent importants, certains Iraniens considérant le système comme irréformable et les souvenirs douloureux de la répression violente des mouvements de protestation récents ne s’estompent pas.

À Téhéran, l’ingénieur Pouya, ancien abstentionniste, envisage désormais de voter pour Pezeshkian, fatigué du désespoir ambiant depuis les événements de 2022. Son choix traduit une volonté de changement malgré les obstacles, soulignant l’importance de l’implication citoyenne.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE