vendredi 1 mars 2024

Le scandale financier au Vatican : condamnation du cardinal Becciu !

Le verdict du procès du cardinal Becciu et de neuf autres personnes au Vatican

Lors du verdict du procès du cardinal Angelo Becciu et de neuf autres personnes, au Vatican, le 16 décembre 2023, le soleil brille à Rome, mais la Sardaigne doit lui sembler bien loin. Longtemps l’une des figures les plus en vue du Saint-Siège, le cardinal Angelo Becciu, originaire de l’île, a été condamné, samedi 16 décembre, à cinq ans et demi de prison et à 8 000 euros d’amende par le tribunal de la cité du Vatican. Il ne pourra plus occuper de charge publique.

Le prélat comparaissait, aux côtés de neuf autres personnes, dans une affaire d’investissements financiers douteux qui se sont révélés catastrophiques pour le plus petit Etat du monde. La sentence lue samedi en milieu d’après-midi, pendant plus de vingt minutes, par le juge Giuseppe Pignatone vient clore un procès fleuve à bien des égards historique.

Un procès inédit

Si d’autres personnalités importantes de l’Eglise ont déjà comparu devant des justices civiles ailleurs dans le monde, c’est, en revanche, la première fois qu’un cardinal est jugé par des laïcs au sein même du Vatican. La procédure elle-même, voulue particulièrement transparente avec des audiences ouvertes à la presse est, elle aussi, inédite.

Il aura fallu 86 séances sur une période de plus de deux ans pour tenter de tirer au clair l’un des plus gros scandales financiers de l’histoire du Vatican. L’affaire ne devrait d’ailleurs pas en rester là. Après lecture de la sentence, l’avocat du cardinal Becciu, Fabio Vignone, a immédiatement déclaré vouloir faire appel : « Nous respectons le verdict mais nous déposerons certainement un recours », a-t-il prévenu.

Les débuts de l’affaire

L’histoire pour laquelle le prélat est condamné pour détournements de fonds et escroquerie a débuté en 2014. A l’époque, substitut à la secrétairerie d’Etat, un poste-clé dans la haute administration vaticane, qu’il a occupé jusqu’en 2018, le cardinal Angelo Becciu avait autorisé un investissement de 200 millions de dollars (183 millions d’euros) pour acquérir une partie d’un immeuble à Londres. La secrétairerie d’Etat, sorte de ministère de l’intérieur du Vatican, disposait à l’époque d’un total de 700 millions de dollars d’actifs financiers. L’investissement était donc considérable.

En transformant l’immeuble ainsi acquis par le fonds en appartements de luxe, la secrétairerie d’Etat du Vatican avait l’espoir de réaliser une bonne affaire. Las, elle finit, à la suite de multiples décisions et actions financières douteuses, par racheter la totalité de l’immeuble avant de le revendre à perte. Laissant au passage sur le tapis la quasi-totalité de la somme consentie au départ.

Mots-clés:

Verdict, procès, cardinal Angelo Becciu, Vatican, condamnation, investissements financiers, scandale, détournements de fonds, escroquerie, secrétairerie d’Etat, Londres, appel.

articles similaires

Articles Récents