dimanche 21 juillet 2024
AccueilInternationalLa tragédie de la démographie ukrainienne: des millions de vies perdues!

La tragédie de la démographie ukrainienne: des millions de vies perdues!

Une population en déclin constant

L’hémorragie démographique est là pour durer. Deux ans après le début de l’invasion massive conduite par la Russie, l’Ukraine continue de voir sa population diminuer, sans espoir de retournement de tendance dans l’immédiat. Le pays compterait actuellement entre 33 et 35 millions d’habitants, mais aucune comptabilité précise ne peut être établie du fait de l’occupation de 20 % du territoire par les forces russes.

Une incertitude démographique

L’estimation basse de 33,7 millions provient du Fonds monétaire international, tandis que les statistiques officielles ukrainiennes donnent le chiffre de 35 millions au 1er janvier 2024. Un décompte exact « à 200 000 individus près », selon Oleksandr Gladun, directeur adjoint de l’Institut Ptoukha de démographie et de sciences sociales, qui englobe les Ukrainiens vivant dans les frontières internationalement reconnues de 1991, incluant la Crimée, les régions de Louhansk, Donetsk, Zaporijia et Kherson toujours occupées par l’armée russe.

Les conséquences du conflit

Mais le chiffre tombe à 31,1 millions si l’on se limite au territoire resté sous le contrôle du gouvernement ukrainien. Les vies s’échappent d’Ukraine de multiples manières : militaires tués ou disparus au front, victimes civiles de bombardements, soldats faits prisonniers, déplacements forcés de population dans les zones occupées par l’armée russe, enfants séparés de leurs parents et envoyés en Russie, sans oublier les 6 millions de civils ukrainiens, essentiellement des femmes et des enfants, qui ont quitté leur pays.

Les pertes militaires invisibles

Aujourd’hui, l’une des grandes inconnues demeure le nombre de militaires ukrainiens tués dans les combats. Contraint de livrer une lutte existentielle contre un agresseur numériquement très supérieur, l’Etat ukrainien a choisi de taire les pertes militaires afin de réduire l’effet démoralisateur sur la population. Tous ceux âgés de 18 à 60 ans ont l’interdiction de sortir du territoire. Mais, inéluctablement, l’accumulation des morts devient de plus en plus visible.

Des enterrements quotidiens

Chaque jour charrie son lot d’annonces de deuil sur les réseaux sociaux. Dans tous les cimetières, les fossoyeurs creusent sans répit des carrés de tombes fraîches surplombées du drapeau bicolore bleu et jaune, en hommage aux soldats tombés les armes à la main.

Mots-clés:

Ukraine, Russie, invasion, démographie, population, conflit, soldats, pertes militaires, cimetières, deuils.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE