lundi 22 juillet 2024
AccueilInternationalHaïti en crise : enfants déplacés vivent l'enfer !

Haïti en crise : enfants déplacés vivent l’enfer !

Les enfants sont les premières victimes des déplacements à Haïti, impactés par la violence des gangs. Selon l’Unicef, le nombre d’enfants déplacés a augmenté de 60 % depuis mars, ce qui équivaut à un enfant déplacé par minute, touchant environ 300 000 jeunes. Ces enfants déplacés représentent plus de la moitié des 600 000 personnes contraintes de quitter leur domicile en raison de la violence endémique, en particulier à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance.

La directrice générale de l’Unicef, Catherine Russell, alerte sur l’impact dévastateur de cette crise humanitaire sur les enfants déplacés, soulignant leur besoin urgent d’un environnement sécurisé et protecteur, ainsi que d’un soutien accru de la communauté internationale. Ces enfants et adolescents sont doublement touchés par la violence, contraints de quitter leur foyer, souvent sans leur famille, abandonnant l’éducation et exposés à des dangers tels que l’exploitation, les abus et les agressions sexuelles.

Dans un pays où la pauvreté touche 90 % de la population, avec trois millions d’enfants nécessitant une aide humanitaire, les enfants se retrouvent de plus en plus enclins à rejoindre les groupes armés qui terrorisent la population. Face à cette situation critique, l’Unicef appelle à une mobilisation collective pour garantir le retour des enfants à l’école, assurer leur sécurité et leur accès aux services essentiels.

Haïti, le pays le plus démuni des Amériques, est confronté à une crise économique, politique et sécuritaire persistante, exacerbée par la violence des gangs qui contrôlent une grande partie de la capitale. Dans ce contexte, un premier contingent de policiers kényans est récemment arrivé à Port-au-Prince dans le cadre d’une mission internationale visant à rétablir la sécurité dans le pays.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE