vendredi 1 mars 2024

La tragédie de deux vacanciers marocains tués en mer : le rapatriement de la dépouille bloqué en Algérie exacerbe la crise diplomatique !

La famille d’un Marocain tué fin août en mer par des tirs attribués à des garde-côtes algériens déplore la lenteur du rapatriement de sa dépouille. La situation est d’autant plus compliquée que les deux pays traversent une crise diplomatique. Abdelali Mechouar, un Marocain résidant en France, et son cousin Bilal Kissi, un Franco-Marocain, ont été tués alors qu’ils s’étaient perdus en jet-ski lors de leurs vacances au bord de la mer marocaine.

La dépouille de M. Kissi a été retrouvée du côté marocain, mais la famille attend toujours des informations concernant le rapatriement du corps de M. Mechouar, qui est « bloqué » en Algérie. Le père de M. Mechouar exprime son désarroi face à cette situation, déclarant vouloir que la procédure soit accélérée afin de pouvoir faire son deuil.

L’avocat français de la famille Mechouar, M. Hakim Chergui, alerte sur cette lenteur et se demande pourquoi les autorités du parquet militaire algérien ne répondent pas depuis une semaine. Il demande également au consulat marocain de procéder à l’identification et de délivrer le laissez-passer nécessaire pour le rapatriement du corps de M. Mechouar.

Une enquête a été ouverte par le parquet d’Oujda, au Maroc, et une autre en France. Le ministère de la défense algérien a déclaré que des coups de feu ont été tirés après un avertissement sonore et des tirs de sommation face au refus d’obtempérer de vacanciers à jet-ski présumés être marocains.

La famille Mechouar a également adressé une lettre au président algérien Abdelmadjid Tebboune, lui demandant son intervention pour une restitution rapide du corps d’Abdelali. Il est important de souligner que les deux vacanciers étaient accompagnés d’un autre Franco-Marocain blessé le même jour et détenu en Algérie. La famille souhaite également sa libération.

Cette triste affaire met en lumière la complexité des relations entre le Maroc et l’Algérie, déjà tendues en raison du territoire disputé du Sahara occidental et de la normalisation des relations diplomatiques du Maroc avec Israël.

Mots-clés: Marocain, tué, mer, tirs, garde-côtes, algériens, dépouille, rapatriement, crise diplomatique, famille, Abdelali Mechouar, Bilal Kissi, perdu, jet-ski, vacances, bord de mer marocain, blocage, consulat marocain, identification, laissez-passer, lenteur, enquête, parquet d’Oujda, coups de feu, avertissement sonore, tirs de sommation, refus d’obtempérer, président algérien, restitution, vacanciers à jet-ski, Franco-Marocain, blessé, détenu, complexité, relations, Sahara occidental, normalisation, Israël.

articles similaires

Articles Récents