vendredi 24 mai 2024
AccueilEn directL'Europe au bord de l'abîme : l'extrême droite aux portes du pouvoir

L’Europe au bord de l’abîme : l’extrême droite aux portes du pouvoir

À l’approche des élections européennes de juin, les tendances des sondages révèlent une montée en puissance des partis de droite radicale. Il est crucial, dans un contexte de conflits et de renforcement des alliances militaires, de comprendre pleinement le projet géopolitique et la vision de l’Europe portés par ces acteurs politiques. Ces élections revêtent ainsi une importance capitale pour dévoiler la véritable nature de l’extrême droite.

Bien que les partis de droite radicale ne soient pas uniformes à travers le continent, ils sont unis par un ensemble de valeurs communes. Parmi celles-ci, on retrouve la promotion d’une vision conservatrice de la société, une certaine ambigüité concernant le régime illibéral du président russe, Vladimir Poutine, la promotion du nationalisme et un euroscepticisme latent.

La course aux élections de ces partis a entraîné une adaptation opportuniste de leurs programmes, avec de nombreux partis reconnaissant désormais la nécessité de traiter des enjeux stratégiques à l’échelle européenne, tels que la gestion de l’immigration et le soutien aux politiques natalistes. L’idée de sortie de l’Union européenne et de l’abandon de la monnaie unique s’est progressivement estompée des discours politiques. Par exemple, le Rassemblement National (RN) ne fait plus référence au « Frexit » qu’il prônait en 2017.

En Italie, Giorgia Meloni, à la tête du parti postfasciste Fratelli d’Italia, a fait volte-face sur la question de la sortie de l’euro après son élection en tant que présidente du Conseil en 2022. Elle collabore désormais étroitement avec Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, pour trouver des solutions à la crise migratoire.

Les institutions de l’Union européenne ont démontré leur efficacité face à la crise de la zone euro et ont su financer des mesures de relance économique post-pandémie. Les efforts déployés pour accueillir les réfugiés ukrainiens, apporter un soutien économique et parvenir à des consensus au Conseil européen en matière d’aide militaire à Kiev soulignent le développement d’une vision stratégique commune.

Ces avancées contribuent à une meilleure appréciation de l’Europe par ses citoyens. Selon un sondage récent, 72 % des Européens apprécient leur appartenance à l’UE. Les partis de droite radicale en Europe semblent avoir pris en compte cette opinion publique et ont peut-être évolué sur les questions européennes.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE