mardi 5 mars 2024

Le sommet historique du Pacifique Sud en Nouvelle-Calédonie : une occasion unique !

Le sommet des ministres de la défense du Pacifique Sud (SPDMM) est une instance de dialogue et de coordination réunissant plusieurs pays, dont la France. Celle-ci joue un rôle essentiel dans la sécurité du Pacifique Sud grâce à la présence de 2 800 militaires en permanence dans la région. La France participe activement à la coopération régionale en matière de défense et de sécurité.

Le SPDMM permet aux autorités de défense des pays membres de renforcer leur coordination en matière d’opérations humanitaires et post-catastrophes naturelles, alors que les phénomènes météorologiques extrêmes se multiplient dans la région en raison du changement climatique. Les exercices d’entraînement HADR (Humanitarian Assistance and Disaster Relief) sont un aspect important du travail du SPDMM, avec notamment les manœuvres multinationales « Croix du Sud » et « Marara », auxquelles participent les forces armées en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

La France contribue également à la coopération régionale en matière de sécurité maritime. Avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande, elle forme le « Pacific Quad » qui assiste les États océaniens dans la surveillance de leurs zones économiques exclusives et la lutte contre la surpêche. La coopération dans ce domaine est essentielle pour préserver les ressources marines de la région.

La France a également une approche spécifique de la sécurité dans le Pacifique Sud en lien avec la problématique du changement climatique. Elle promeut une démarche intégrée qui prend en compte à la fois les enjeux de sécurité et les enjeux environnementaux. En tant que pays insulaire, la France est particulièrement sensible aux conséquences du changement climatique et s’engage à les prendre en compte dans sa politique de défense.

Le président Emmanuel Macron a renforcé cette stratégie indo-pacifique française lors de sa tournée dans le Pacifique en juillet dernier. Il a souligné l’importance du multilatéralisme, de la coopération en matière de sécurité et de défense, ainsi que du changement climatique. La France dispose d’une expertise et d’une expérience précieuses dans ces domaines, ce qui lui permet d’apporter une contribution significative à la sécurité et à la stabilité du Pacifique Sud.

Mots-clés: SPDMM, Pacifique Sud, défense, coordination, opérations humanitaires, changement climatique, sécurité maritime, ressources marines, multilatéralisme, coopération régionale, Emmanuel Macron.

RELATED ARTICLES

Articles Récents