samedi 20 juillet 2024
AccueilCultureEdgardo Cozarinsky: un esprit insaisissable du cinéma et de la littérature

Edgardo Cozarinsky: un esprit insaisissable du cinéma et de la littérature

Edgardo Cozarinsky, figure emblématique de la culture argentine, a marqué son époque à travers son oeuvre littéraire et cinématographique. Né le 13 janvier 1939 à Buenos Aires et décédé le 2 juin à l’âge vénérable de 85 ans, il a toujours incarné l’art des marges et du contre-pied, mêlant subtilement l’exil et l’hybridation des genres. D’origine ukrainienne, sa passion précoce pour les livres et les films a façonné sa vie et son travail, mais une grande partie de son oeuvre reste méconnue en France.

Sa vie est marquée par des changements d’orientation, allant des études de littérature à la critique cinématographique, en passant par l’écriture d’essais littéraires. Son départ pour la France en 1974, à l’aube du péronisme et du fascisme argentin, a marqué un tournant décisif dans sa carrière. Installé à Paris, il s’est pleinement investi dans le cinéma, réalisant des documentaires, des essais et des fictions qui ont profondément marqué les esprits.

Parmi ses réalisations notables, on peut citer « Les Apprentis sorciers » (1977), un thriller baroque à l’atmosphère envoûtante, et « La Guerre d’un seul homme » (1981), une réflexion poignante sur l’Occupation à Paris. Son retour en Argentine en 1989 a été marqué par la création du western patagonien « Guerriers et captives », inspiré par l’univers de Borges, offrant une vision fictive de l’expansion coloniale et de la disparition des Indiens mapuche.

Malgré son décès en 2015, Edgardo Cozarinsky continue de fasciner par son talent et sa vision unique, laissant derrière lui une oeuvre riche et complexe qui mérite d’être explorée et célébrée.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE