jeudi 13 juin 2024
AccueilÉconomieRévolution dans les stations-service : les prix du carburant vont chuter grâce...

Révolution dans les stations-service : les prix du carburant vont chuter grâce à une mesure inédite du gouvernement !

Baisse des prix du carburant : les distributeurs sollicités pour aider les automobilistes

Le gouvernement français souhaite mettre en place une mesure exceptionnelle pour abaisser le prix du carburant dans les stations-service. Pour cela, il compte solliciter les distributeurs, en particulier les enseignes de supermarchés et d’hypermarchés qui disposent de pompes. Cette décision impliquerait de lever temporairement une interdiction vieille de plus de 60 ans, celle de la revente à perte. Cette annonce a été faite par la première ministre, Elisabeth Borne, dans une interview accordée au Parisien.

Dans le cadre du projet de loi sur les renégociations commerciales entre fournisseurs et distributeurs industriels, le gouvernement prévoit de présenter cette mesure en conseil des ministres le 27 septembre prochain. Cette initiative vise à soutenir les automobilistes qui subissent une augmentation significative des prix à la pompe ces derniers mois. En effet, le litre de sans-plomb 95 est passé à 1,96 euro en moyenne, soit une hausse de 8 % en deux mois, tandis que le prix du diesel atteint 1,88 euro, soit une augmentation de 13 %.

Selon le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, cette opération commerciale permettrait aux particuliers de réaliser une économie d’environ « un demi-euro » par litre de carburant. Cependant, il est important de souligner que tous les distributeurs ne disposent pas forcément de la trésorerie nécessaire pour vendre à perte. Francis Pousse, président du syndicat professionnel Mobilians, suggère que le gouvernement indemnise les distributeurs qui ne peuvent pas se permettre d’appliquer cette mesure.

Il convient de rappeler qu’en 2022, le gouvernement avait lui-même accordé plusieurs ristournes générales sur le prix du carburant, pouvant aller jusqu’à 30 centimes par litre, pour un coût total de 8 milliards d’euros. Toutefois, cette mesure avait principalement profité aux ménages les plus aisés, qui sont également ceux qui parcourent le plus de kilomètres en voiture. En revanche, pour l’année 2023, le gouvernement a opté pour une indemnité de 100 euros réservée aux travailleurs les moins aisés.

Il est également important de mentionner que certaines enseignes de la grande distribution alimentaire, telles qu’Intermarché, Système U et E. Leclerc, ont déjà mis en place des opérations à prix coûtant dans leurs stations-service pendant l’été. Ces établissements utilisent le carburant comme produit d’appel pour attirer la clientèle, sans réaliser de bénéfices.

En conclusion, le gouvernement français envisage de lever l’interdiction de la revente à perte pour les distributeurs de carburant, afin de réduire le prix à la pompe. Cette mesure exceptionnelle, qui sera présentée en conseil des ministres fin septembre, vise à soulager les automobilistes qui subissent une augmentation importante des prix du carburant. Il reste néanmoins à déterminer si les distributeurs auront les moyens d’appliquer cette mesure ou si le gouvernement devra proposer une indemnisation pour compenser les pertes éventuelles.

Mots-clés: baisse des prix, carburant, distributeurs, revente à perte, gouvernement, automobilistes, stations-service, prix à la pompe, supermarchés, hypermarchés, mesure exceptionnelle, trésorerie, économie, indemnisation, ristournes, ménages, grande distribution, produit d’appel, conseil des ministres.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE