vendredi 1 mars 2024

Habitat en liquidation: La fin d’une époque!

Habitat: le sort de 450 employés en jeu

Le tribunal de commerce de Bobigny se prononcera le 28 décembre sur le sort de l’enseigne d’ameublement Habitat, qui exploite 25 magasins en France. Cette décision aura des répercussions majeures pour les 450 employés de l’entreprise.

Une marque emblématique du design

Fondée en 1964 par le Britannique Terence Conran, Habitat a été un pionnier dans la vente de meubles design, d’articles de décoration et d’arts de la table. Elle a marqué des générations de clients avec ses créations innovantes et modernes, reformant le marché du mobilier et de la décoration intérieure.

Des difficultés financières récurrentes

Malgré le succès commercial de ses produits, Habitat a toutefois traversé des périodes difficiles. En 1990, son fondateur a été évincé, et en 1992, la marque est passée sous le contrôle de son rival Ikea. En 2011, la chaîne a été cédée à Cafom pour 4,3 millions d’euros. Par la suite, malgré une restructuration et un nouveau concept commercial, l’entreprise n’a pas su retrouver la rentabilité.

Un déclin progressif

Le groupe Cafom, qui a dû faire face à d’importantes pertes, a cédé Habitat à Thierry Le Guénic en 2020 pour 1 euro symbolique, après avoir investi 15 millions d’euros dans l’entreprise. Habitat a enregistré des pertes opérationnelles considérables et n’a pas su payer ses bailleurs, fournisseurs et prestataires depuis 2021.

Des inquiétudes quant à l’avenir

Malgré une activité qui a connu un léger rebond après les périodes de confinement liées à la pandémie, Habitat affiche encore d’importantes pertes opérationnelles. Les élus du personnel s’inquiètent de la situation financière de l’entreprise et de la gestion de sa direction.

Mots-clés:

Habitat, magasin, meubles, décoration, mobilier, design, entreprise, emploi, employés, Tribunal de Commerce, restructuration, pertes financières.

articles similaires

Articles Récents