lundi 22 juillet 2024
AccueilSociétéScandale au cinéma français : Benoît Jacquot accusé de violences sexuelles !

Scandale au cinéma français : Benoît Jacquot accusé de violences sexuelles !

Le parquet de Paris a ouvert une enquête judiciaire et a demandé, mercredi 3 juillet, la mise en examen et le placement sous contrôle judiciaire de Benoît Jacquot, accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes. Le réalisateur des films « Adieux à la reine » (2012) et « Villa Amalia » (2009), âgé de 77 ans, a été placé en garde à vue lundi à la brigade de protection des mineurs (BPM) de la police judiciaire de Paris. Son avocate, Mme Julia Minkowski, n’a pas souhaité faire de commentaires.

Des plaintes déposées par les actrices Julia Roy et Isild Le Besco ont motivé cette décision. Selon le parquet de Paris, des actes de « viol, agression sexuelle et violences » auraient été commis entre 2013 et 2018 à l’encontre de la première, ainsi que des actes de « viol sur mineur par une personne ayant autorité et viol par concubin » entre 1998 et 2000, et en 2007, à l’encontre de la seconde.

Les accusations portées par Judith Godrèche pour « viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans » commis par une personne ayant autorité, déposées le 6 février, n’ont pas abouti en raison de la prescription des faits.

Judith Godrèche a décrit une relation intime avec le cinéaste entre 1986 et 1992, débutée lorsqu’elle avait 14 ans sur le tournage du film « Mendiants ». Elle a qualifié son expérience comme celle d’une « enfant kidnappée », signalant des violences sexuelles, psychologiques et physiques.

Benoît Jacquot, de son côté, a rejeté ces allégations et a parlé d’une histoire d’amour partagée, niant toute forme de violences. Il affirme qu’il était sous l’emprise de Judith pendant six ans et déclare qu’il n’a pas eu de relations intimes avec elle avant ses 15 ans.

Jacques Doillon, également cinéaste, âgé de 80 ans, a été convoqué par la BPM le même jour, mais pour une procédure distincte. Sa garde à vue a été levée pour des raisons médicales, mais une mise en examen dans les prochains jours ou semaines n’est pas exclue. Son avocate, Mme Marie Dosé, n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette affaire.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE