vendredi 24 mai 2024
AccueilSociétéLes méga-multinationales du crime : le sombre secret dévoilé !

Les méga-multinationales du crime : le sombre secret dévoilé !

Dans le domaine discret du renseignement criminel, une petite révolution est en cours : au lieu d’analyser le crime organisé à travers les marchés illégaux qu’il exploite, une nouvelle approche consiste à étudier sa structure interne. Europol, l’agence européenne de coopération policière, a dressé un panorama glaçant des 821 organisations criminelles les plus menaçantes en Europe, révélant des réseaux puissants qui fonctionnent comme de véritables multinationales du crime. Selon un rapport publié par Europol le 5 avril, ces organisations représentent une menace majeure pour la sécurité intérieure de l’Union européenne et sont en constante expansion.

Contrairement à d’autres pays comme l’Italie ou les Pays-Bas, la France apparaît davantage comme une cible pour les filières d’importation de drogue ou des réseaux de cambrioleurs itinérants, plutôt que comme une base arrière pour des organisations criminelles tentaculaires. Toutefois, Europol souligne que les réseaux criminels composés uniquement de membres français opèrent essentiellement en France mais ont des connexions avec plus de quinze autres pays, dont la Belgique, les Pays-Bas, le Portugal, l’Espagne et les Emirats arabes unis.

Cette étude présente une approche novatrice en se concentrant sur les groupes criminels eux-mêmes plutôt que sur les activités illégales. Elle met en lumière leur structuration, leur contrôle territorial, leur longévité et leurs stratégies de coopération. Ce changement de méthodologie vise à rendre visible l’invisible, selon Claire Georges, responsable de la communication d’Europol, et Catherine De Bolle, directrice exécutive de l’organisme international.

Le rapport synthétise les contributions des vingt-sept Etats membres de l’Union européenne et d’une dizaine de pays tiers, dont les Etats-Unis, certains pays d’Amérique latine et l’Australie. Les données contenues dans le rapport sont ultra-confidentielles et transmises aux services spécialisés des États concernés. Ce véritable annuaire du crime organisé recense pas moins de 25 000 membres, mais aucun nom ni visage n’est révélé publiquement.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE