lundi 22 juillet 2024
AccueilPolitiqueFrance 5 retire « (LA) HORDE » avant les élections législatives

France 5 retire « (LA) HORDE » avant les élections législatives

Dans un contexte marqué par l’actualité politique et les élections législatives, France 5 a pris la décision de déprogrammer le documentaire « (LA) HORDE, Révolte à Marseille ». Initialement prévu pour une diffusion vendredi à 22h40, ce film sur le collectif (LA) HORDE a été reporté pour éviter toute influence sur la perception publique en cette période sensible. Ce documentaire, réalisé par Olivier Lemaire et Raphaël Chatelain, s’inscrit dans la collection « Rebelles ou l’art de bousculer » et met en lumière le travail créatif et politiquement engagé des chorégraphes Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel. Cette décision met en exergue les précautions prises par le service public pour maintenir une stricte neutralité en période électorale.

France 5 reporte un documentaire sur la troupe (LA)HORDE en raison des élections législatives

Vendredi, France 5 devait diffuser le documentaire intitulé (LA)HORDE, Révolte à Marseille à 22h40. Cependant, la chaîne a annoncé sa déprogrammation en raison de l’actualité politique et de la période de réserve liée aux élections législatives. Cette décision résulte de la crainte que le contenu du documentaire puisse influencer la perception du public à ce moment crucial.

Initialement prévu dans le cadre de la collection « Rebelles ou l’art de bousculer », ce documentaire de 50 minutes, réalisé par Olivier Lemaire et Raphaël Chatelain, explore le travail de création des chorégraphes Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel. Ces artistes dirigent le Ballet national de Marseille depuis leur arrivée en 2019, et leur œuvre est marquée par une forte empreinte politique et sociale.

Un aperçu de (LA)HORDE et de leur impact artistique

(LA)HORDE, un collectif formé par Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel, est reconnu pour ses créations artistiques qui interpellent et provoquent. Le collectif se caractérise par un style audacieux, organique et profondément engagé. Leurs performances soulignent un message queer et révolté, captivant les spectateurs et remplissant les salles année après année.

Leur travail ne se contente pas de l’esthétique; il interroge et explore la portée politique de la danse. En cartographiant les formes chorégraphiques de soulèvement populaire, qu’il s’agisse de raves ou de danses traditionnelles, (LA)HORDE redéfinit les limites de l’art et de la résistance. Leur influence artistique est indéniable, laissant une impression durable sur la scène culturelle contemporaine.

Age of Content et son contexte à Marseille

La pièce Age of Content représente une œuvre phare dans le répertoire de (LA)HORDE. Créée en plein cœur de Marseille, cette pièce prend encore plus de signification dans le contexte des émeutes de l’été 2023. Ce climat tumultueux confère une dimension insurrectionnelle à leur spectacle, en résonance directe avec les événements sociaux qui secouent la cité phocéenne.

Cet environnement chargé amplifie le message de la pièce, rendant l’insurrection artistique de (LA)HORDE plus percutante et pertinente. La juxtaposition de l’art et de la réalité sociale fournit une toile de fond puissante pour le collectif, renforçant leur engagement à travers une expression artistique profondément enracinée dans les réalités contemporaines.

La polémique et les risques électoraux perçus

France 5 a jugé approprié de reporter la diffusion du documentaire (LA)HORDE, Révolte à Marseille en raison des craintes que son contenu pourrait influencer le résultat du premier tour des élections législatives. Le documentaire, qui présente un message révolté et une esthétique engagée, pourrait être perçu comme une forme de mobilisation ou d’incitation auprès du public.

Cette décision reflète les précautions prises par le service public pour éviter toute accusation de partialité ou d’influence politique. La période de réserve électorale est un moment sensible où tout contenu diffusé peut avoir des répercussions inattendues. En reportant la diffusion, France 5 cherche à maintenir une stricte neutralité et à prévenir toute controverse.

Programmation de remplacement par France 5

En lieu et place du documentaire sur (LA)HORDE, France 5 a choisi de rediffuser Patrick Dewaere, mon héros, réalisé par Alexandre Moix avec Lola Dewaere. Ce choix s’inscrit dans une volonté de proposer un contenu moins polémique et susceptible de susciter moins de débat en période électorale.

Le documentaire sur Patrick Dewaere, acteur emblématique du cinéma français, offre une alternative qui permet à la chaîne de remplir son créneau horaire sans risquer d’influencer l’opinion publique. Cette rediffusion est un compromis visant à respecter les sensibilités du moment tout en continuant à offrir des programmes de qualité à ses téléspectateurs.

Implications et avenir des projets de (LA)HORDE

La déprogrammation du documentaire représente un revers temporaire pour (LA)HORDE, mais n’entrave pas leur dynamisme artistique ni leur engagement politique. Leur travail continue de susciter l’intérêt et la controverse, ce qui est souvent le signe d’un art puissant et significatif.

Le collectif poursuivra sans doute ses créations, trouvant de nouveaux moyens d’exprimer ses idées et de toucher le public. Les projets futurs de (LA)HORDE restent attendus avec impatience, et il est probable que leur influence ne fera que croître, repoussant les limites de ce que peut être la danse contemporaine.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE