mercredi 24 juillet 2024
AccueilPolitiqueEric Ciotti, le grand paria privé de tout par son ancien parti

Eric Ciotti, le grand paria privé de tout par son ancien parti

Eric Ciotti, à Paris, le 13 juin 2024. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le départ conflictuel d’Eric Ciotti de son ancien parti suscite des remous. Ancien président des Républicains, exclu par le bureau politique du parti après avoir pris seul la décision de former une alliance électorale avec le Rassemblement national (RN) de Jordan Bardella, il s’est vu retirer tous les privilèges liés à son rôle.

Arborant une attitude déterminée, Eric Ciotti a diffusé une vidéo le montrant « au travail pour la France » dans un bureau dépourvu de tout matériel informatique ou de dossiers. Cependant, il a été privé de ses avantages en tant que chef du parti gaulliste, comme son chauffeur personnel ou sa carte bleue dédiée aux dépenses, selon Daniel Fasquelle, trésorier des Républicains.

Privé de soutien financier du parti, Eric Ciotti devra désormais se tourner vers Jordan Bardella pour financer ses candidats. Ce dernier a évoqué des candidatures communes RN-LR dans 70 circonscriptions françaises. Des personnalités politiques comme Meyer Habib ou Brigitte Barèges, ainsi que des membres de la société civile comme Charles Prats ou Babette de Rozières, se joindront à cette campagne commune.

Les candidats soutenus par Eric Ciotti devront trouver des moyens de financer leur campagne par leurs propres moyens, sans pouvoir bénéficier du prêt de 5 000 euros offert par Les Républicains à chaque candidat investi. De plus, ils ne pourront pas utiliser le nom ou le logo du parti sous peine de sanctions, et devront organiser leur financement de manière autonome.

Cette exclusion de la scène politique traditionnelle marque un tournant pour Eric Ciotti, qui devra maintenant faire face à de nouveaux défis pour mener ses aspirations politiques à bien.

Mots-clés: Eric Ciotti, Républicains, Rassemblement national, exclusion, alliance électorale, campagne commune, financement, candidats, politique.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE