dimanche 21 avril 2024
AccueilnewssportsJenna Hermoso, une super star du football au centre d'un scandale judiciaire

Jenna Hermoso, une super star du football au centre d’un scandale judiciaire

La carrière de Jenni Hermoso

L’agenda de Jenni Hermoso est chargé ces jours-ci. Dimanche 31 décembre, la joueuse de football espagnole était l’invitée vedette de la soirée télévisée de la Saint-Sylvestre, suivie chaque année par des millions d’hispanophones du monde entier. Lundi, elle a annoncé sa signature avec un nouveau club mexicain. Et ce mardi, l’attaquante internationale est auditionnée par le juge chargé de l’affaire Luis Rubiales, du nom du président de la Fédération royale espagnole de football (RFEF), qui l’avait embrassée de force, le 20 août, après la victoire de la Roja féminine lors de la Coupe du monde.

Jenni Hermoso est arrivée peu avant 10 heures au tribunal de l’Audience nationale, à Madrid, vêtue d’un long manteau gris. Souriante, elle a adressé un petit salut de la main à la presse rassemblée devant le bâtiment, sans faire de déclarations. Prévue le 28 novembre 2023, l’audition très attendue de Mme Hermoso, qui avait déposé plainte contre M. Rubiales en septembre 2023, avait été repoussée pour des questions d’agenda.

Les accusations contre Luis Rubiales

Poursuivi pour agression sexuelle et coercition, en raison des pressions présumées sur Jenni Hermoso et son entourage, Luis Rubiales a déjà été entendu en septembre 2023 par le juge. Il a depuis interdiction de s’approcher à moins de 200 mètres de la joueuse.

Le 20 août, quelques minutes après le sacre mondial de l’équipe féminine espagnole à Sydney, le patron du foot national, âgé de 46 ans, avait embrassé sur la bouche par surprise l’attaquante, provoquant l’indignation en Espagne et à travers le monde.

Refusant de démissionner pour « un petit bisou consenti », il avait attaqué, lors d’un discours retentissant cinq jours plus tard, un supposé « faux féminisme » et argué qu’il avait obtenu l’autorisation de la joueuse avant de l’embrasser. Une version démentie par Jenni Hermoso, qui avait dit s’être « sentie vulnérable et victime (…) d’un acte impulsif et sexiste, déplacé et sans aucun consentement de sa part ».

Sous la pression, M. Rubiales avait fini par démissionner le 10 septembre 2023, se disant victime d’une « campagne disproportionnée ». Il a depuis été suspendu pour trois ans de toute activité liée au football par la RFEF, une décision dont il va faire appel.

Le symbole mondial de Jenni Hermoso

Jenni Hermoso, 33 ans, est devenue malgré elle un symbole mondial de la lutte pour l’égalité hommes-femmes. Elle a été élue femme de l’année 2023 par l’édition espagnole du magazine américain GQ. Lundi, sur X, la joueuse a annoncé s’être engagée avec le club mexicain Tigres Femenil. « Rien ne me rend plus heureuse que d’annoncer que je ferai partie de ce club incroyable » , a déclaré l’Espagnole, qui évoluait jusqu’à la saison dernière au sein du club mexicain Pachuca.

Conclusion

Ainsi, l’affaire de l’embrassade par Luis Rubiales continue d’avoir des répercussions dans la vie et la carrière de Jenni Hermoso. Sa participation à des événements de renom et sa prise de position pour l’égalité des genres ont fait d’elle un symbole mondial. Affaire à suivre.

Mots-clés:

Jenni Hermoso, Luis Rubiales, agression sexuelle, football, égalité hommes-femmes, Tigres Femenil, Pachuca

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE