samedi 20 avril 2024
AccueilnewssportsAffaire Neymar : un scandale fiscal d'une ampleur inouïe !

Affaire Neymar : un scandale fiscal d’une ampleur inouïe !

Le transfert de Neymar au PSG : des soupçons de fraude fiscale sur le devant de la scène

Le plus gros transfert de l’histoire du football est dans le viseur de la justice. Selon des informations de Mediapart confirmées auprès du Monde, des policiers ont mené, lundi 15 janvier, une perquisition dans les locaux du ministère de l’économie et des finances dans le cadre d’une instruction judiciaire en lien avec le Paris Saint-Germain (PSG), soupçonné d’avoir reçu un traitement de faveur fiscal lors du transfert de l’attaquant brésilien Neymar, venu de Barcelone, en 2017. La perquisition a été effectuée par les policiers de l’office central de lutte contre la corruption et la fraude fiscale (OCLCIFF) et de l’inspection générale de la police nationale (IGPN), en présence des juges d’instruction déjà chargés de l’enquête sur les « barbouzeries » autour du PSG. Plusieurs services de la direction générale des finances publiques (DGFiP) ont été visés, dont, selon Mediapart, le bureau du directeur général occupé jusqu’à récemment par Jérôme Fournel, nommé depuis directeur du cabinet du ministre de l’économie, Bruno Le Maire.

Le PSG et la fraude fiscale : une enquête en cours

Des documents révélés par Libération et Mediapart indiquent qu’en 2017 les fiscalistes du club s’inquiètent du risque de taxation sur ce paiement déjà exorbitant, de 222 millions d’euros. L’enquête sur ces nouveaux soupçons débute à peine. Mais elle s’inscrit dans le cadre d’une instruction menée depuis septembre 2022 autour des opérations d’influence attribuées à Jean-Martial Ribes, l’ancien directeur de la communication du PSG (2017-2022).

Des échanges accablants

Les enquêteurs ont épluché dix ans de messages retrouvés dans le téléphone de M. Ribes, jusqu’à son départ du club en mai 2022, et notamment ses échanges avec l’ancien vice-président macroniste de l’Assemblée nationale, Hugues Renson. L’ex- « dircom » du club a « sollicité sans équivoque des services » de M. Renson, qui a été conseiller de Jacques Chirac à l’Elysée, conclut le rapport. La justice se demande si M. Renson a tenté d’obtenir du gouvernement des « avantages fiscaux » pour le PSG lors du transfert.

Mots-clés:

Neymar, Paris Saint-Germain, football, fraude fiscale, transfert, perquisition, enquête, Jean-Martial Ribes, Hugues Renson, Mediapart, Libération, Le Monde, PSG.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE