vendredi 1 mars 2024

Shakira paie 7,3 millions d’euros pour clore son procès !

Shakira et le Fisc Espagnol : L’Accord et la Peine

Noble assistance, voici la chronique d’un arrangement judiciaire qui a vu le jour sous les auspices de la justice espagnole. La célèbre chanteuse colombienne Shakira, connue à l’international pour ses mélodies entraînantes et ses chorégraphies vibrantes, vient d’éprouver la rigueur des lois fiscales en Espagne. Une illustration rigoureuse qui n’épargne point les célébrités, aussi éclatantes soient-elles.

Le Poids de la Reconnaissance de Culpabilité

Dans le sillage de l’aube du 20 novembre 2023, la justice a tranché, posant les bases d’un arrangement qui permet à Shakira de clore le chapitre judiciaire l’opposant au fisc espagnol. Accusée de fraude fiscale ensuite de n’avoir pas payé ses impôts pendant plusieurs années, elle a accepté de se plier aux exigences des autorités. Un accord à hauteur de 7,3 millions d’euros a ainsi été conclu, en parallèle à une peine de trois ans d’emprisonnement avec sursis, substituée par une amende correspondant à « 50 % » du montant fraudé selon les termes du magistrat.

L’Enjeu Financier et Familial

La chanteuse, à l’allure résolue et vêtue d’une tenue rose comme pour signifier la sérénité face aux juges, n’a pas manqué de reconnaître sa culpabilité, motivée par le désir de préserver sa quiétude et l’avenir de ses enfants. L’accord trouvé, bien qu’elle continue de clamer son innocence, lui permet d’opter pour un avenir orienté vers l’essentiel, à savoir son art et son rôle de mère, plutôt que de s’enliser dans les affres d’une démarche judiciaire prolongée.

La Position du Ministère Public

Il est à noter que le parquet n’a pas ménagé ses efforts pour établir la véracité des faits incriminés. En effet, il lui était reproché de ne pas avoir déclaré ses revenus en Espagne entre 2012 et 2014, période durant laquelle elle aurait séjourné suffisamment dans le pays pour être considérée comme résidente fiscale. La peine initialement requise fut de huit ans et deux mois d’emprisonnement, assortie d’une amende s’élevant à 23,8 millions d’euros. Néanmoins, un terrain d’entente a été trouvé, mettant un terme à une longue querelle fiscale.

Mots-clés:

Mots-clés: Shakira, fraude fiscale, accord judiciaire, prison avec sursis, amende, fisc espagnol, Espagne, Barcelone, reconnaissance de culpabilité, ministère public, tribunal, parquet.
Personnes: Shakira.
Pays: Espagne.
Villes: Barcelone.
Dates: 20 novembre 2023.

articles similaires

Articles Récents