mardi 5 mars 2024

Scandale à l’Exposition universelle : Riyad désignée malgré son bilan épouvantable !

Riyad a été désignée mardi 28 novembre pour accueillir l’Exposition universelle en 2030. La capitale de l’Arabie saoudite a été préférée à Pusan (Corée du Sud) et Rome (Italie) à l’issue du vote organisé par le Bureau international des expositions (BIE).

La candidature saoudienne, la plus controversée, vantait « la première exposition carbonégative », dans un pays pourtant aride, parmi les premiers producteurs de pétrole au monde et l’un des premiers émetteurs de gaz à effet de serre par habitant. Une semaine avant l’issue du scrutin, quinze ONG de défense des droits humains avaient appelé le BIE à « ne pas voter » pour Riyad du fait de son « épouvantable » bilan sur le plan des droits humains.

L’Exposition universelle se tient tous les cinq ans et dure au maximum six mois. Elles permettent au pays choisi de « se montrer au monde », tout en étant « un laboratoire pour les architectes », estimait en avril 2022 Dimitri Kerkentzes, secrétaire général du BIE sur TV5Monde.

A titre d’exemple, la tour Eiffel a été bâtie à Paris à l’occasion de l’Exposition universelle de 1889, tout comme l’Atomium et la Space Needle, structures symboles de Bruxelles et Seattle (Etats-Unis), l’ont été pour celles de 1958 et de 1962. La dernière en date, à Dubaï, a enregistré 24 millions de visiteurs. Celle de 2025 se déroulera à Osaka, au Japon.

Mots-clés: Riyad, Exposition universelle, Arabie saoudite, droit humain, architecture

articles similaires
Articles Récents