vendredi 1 mars 2024

Élections en Russie: Une candidature exclue à cause d’erreurs…

L’élection présidentielle en Russie en mars 2024

La Commission électorale russe a écarté samedi 23 décembre la candidature à la présidentielle de la journaliste et ex-élue municipale Iekaterina Dountsova. La commission a rejeté la candidature de l’ancienne journaliste de télévision Iekaterina Dountsova à l’élection présidentielle de mars, en raison d’ « erreurs » dans son dossier d’inscription, a déclaré son équipe de campagne sur la messagerie Telegram. Cette décision est rendue trois jours seulement après qu’Iekaterina Dountsova a fait sa demande d’enregistrement auprès de la commission électorale.

La présidente de la commission, Ella Pamfilova, a déclaré que celle-ci avait écarté à l’unanimité la candidature de cette femme de 40 ans. « Vous êtes une jeune femme, vous avez la vie devant vous », a déclaré Mme Pamfilova, s’adressant à la candidate. Elle a fait savoir que 29 personnes au total avaient déposé un dossier de candidature à la présidentielle.

Iekaterina Dountsova avait prévu de se présenter sur la base d’un programme visant à mettre fin à la guerre en Ukraine et à libérer les prisonniers politiques. Vladimir Poutine, au pouvoir depuis 1999 à la tête de l’Etat ou du gouvernement, brigue un nouveau mandat de six ans à l’âge de 71 ans et est crédité d’environ 80 % d’intentions de vote, selon les sondages d’opinion. Au pouvoir depuis 1999, il est assuré d’être reconduit pour un nouveau mandat de six ans.

Le pouvoir russe a écarté depuis des années toute opposition sérieuse des mandats électifs et de la vie politique, avec une répression qui s’est accélérée depuis que le Kremlin a envoyé son armée en Ukraine, en février 2022.

Mise à l’écart de l’opposition

La mise à l’écart de la candidature d’Iekaterina Dountsova est le reflet de l’absence d’opposition sérieuse aux élections en Russie. La figure incontestée de Vladimir Poutine au pouvoir, avec ses niveaux élevés d’approbation, laisse peu de place à un débat politique ouvert. La russie, depuis de nombreuses années, a vu sa scène politique oppressée et restreinte, ce qui entraîne la réduction des débats publics et critiques sur les politiques menées par le gouvernement en place.

Une répression croissante

Depuis que la Russie s’est engagée sur le terrain de la guerre en Ukraine en 2022, la répression des voix d’opposition et la censure dans les médias se sont intensifiées. Les autorités russes confirment ainsi qu’elles ne tolèreront pas de défis sérieux à leur pouvoir en place.

Situation actuelle de Vladimir Poutine

Malgré son âge de 71 ans et à la tête de l’Etat ou du gouvernement depuis 1999, Vladimir Poutine continue de jouir d’un large soutien de la population. Avec des taux d’approbation avoisinant les 80 %, il est largement favori pour remporter cette élection présidentielle et obtenir un nouveau mandat de 6 ans.

Mots-clés:

élection présidentielle, Russie, Iekaterina Dountsova, Vladimir Poutine, opposition, candidature, commission électorale, répression, politique, Ukraine, réélection, candidat, censure

articles similaires

Articles Récents