vendredi 24 mai 2024
AccueilInternationalAfriqueLa terrible épidémie de la monkeypox ravage l'Afrique !

La terrible épidémie de la monkeypox ravage l’Afrique !

Le virus monkeypox, également appelé mpox, continue de se propager en Afrique centrale, en particulier en République démocratique du Congo (RDC), où les cas ont triplé depuis le début de l’année 2023, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour contrer cette montée en flèche des contaminations, les autorités congolaises ont décidé d’accélérer la vaccination et la distribution d’antiviraux. Deux vaccins, le LC16m8 du Japon et le MVA-BN du laboratoire danois Bavarian Nordic, vont être homologués en urgence, tandis que l’antiviral Tecovirimat va également être autorisé dans les trois mois à venir. Ces mesures font suite à une réunion régionale d’urgence organisée par le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC Africa) pour lutter contre l’épidémie de monkeypox en Afrique centrale.

La propagation du virus inquiète particulièrement les autorités en raison des conflits armés dans l’est de la RDC, qui entravent les efforts de lutte contre la maladie. La transmission accrue du virus, y compris par des voies sexuelles comme la prostitution, ainsi que la forte mortalité infantile, sont des sujets de préoccupation pour les chercheurs. Depuis sa découverte en 1958, le virus monkeypox a refait surface en RDC en 2017, avant de se propager en Europe et en Amérique du Nord, déclenchant une urgence de santé publique. Les symptômes de la maladie, tels que la fièvre, les diarrhées et les éruptions cutanées, ont un impact stigmatisant et invalidant sur les patients.

Pour lutter contre l’épidémie de monkeypox, l’OMS en Afrique met l’accent sur l’augmentation des moyens de dépistage et de séquençage du virus, ainsi que sur l’engagement communautaire pour contrer la désinformation. Le CDC Africa s’efforce de mobiliser les pays africains pour une réponse collective et basée sur des données scientifiques solides. La RDC a été saluée pour sa réactivité face à l’épidémie, mais une mobilisation générale est nécessaire pour endiguer la propagation du virus et sauver des vies.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE